Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la galère continue pour les frontaliers

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour entre 15 et 20.000 frontaliers partent de Franche-Comté pour aller travailler en Suisse. Mais ils sont confrontés depuis le début de la semaine à des embouteillages monstres.

A chaque passage, les frontaliers ont connu une à trois heures d'attente ces derniers jours à Vallorbe ou aux Verrières de Joux.
A chaque passage, les frontaliers ont connu une à trois heures d'attente ces derniers jours à Vallorbe ou aux Verrières de Joux. © Maxppp - Laurent Gillieron

Entre une et trois heures d'attente. C'est en moyenne le temps que les travailleurs frontaliers de Franche-Comté mettent matin ET soir pour se rendre en Suisse et en revenir. C'était le cas ces derniers jours aux postes de Vallorbe et aux Verrières de Joux.

Des contrôles systématiques

Les frontières ont été fermées avec la Suisse mais les frontaliers ont toujours le droit de franchir la frontière pour aller travailler, sur présentation d'une pièce d'identité, d'une attestation de l'employeur et du Permis G, le permis de travail en Suisse. Les autorités helvétiques contrôlent systématiquement toutes les voitures. Seuls sont autorisés à traverser les frontaliers en règle et les transports de marchandises qui le sont également.

Plusieurs postes frontières fermés

Ces contrôles systématiques et la fermeture de plusieurs postes frontières secondaires comme à Biaufond expliquent les bouchons. L'Auberson (le passage après les Fourgs) et les Brenets sont par ailleurs réservés aux personnels soignants et aux transports de malades. Par ailleurs les autorités suisses n'ont pour l'instant pas renforcé les moyens humains aux frontières. Du coup le directeur régional des douanes en Franche-Comté recommande la patience et l'étalement des déplacements en accord avec l'employeur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu