Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la Gironde lance un plan pour protéger les sans-abris face au risque de contamination

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Parmi les populations les plus exposées au coronavirus : les sans-abris. En Gironde, 80 % d'entre eux sont concentrés à Bordeaux où ils sont environ 150. Essentiellement des personnes isolées. La Gironde annonce une série de mesures pour les protéger face au risque de contamination.

Un sans-abris à Bordeaux le 19 mars 2020.
Un sans-abris à Bordeaux le 19 mars 2020. © Maxppp - Laurent Theillet

A Bordeaux, six sans-abris sont actuellement en observation car ils sont considérés comme "personnes contact" et deux SDF sont en cours d'examen pour déterminer s'ils sont, ou non, contaminés par le coronavirus. Quatre jours après le début du confinement, la préfecture de Gironde annonce un plan pour protéger les sans-abris particulièrement exposés aux risques de contamination. 

Des centres de déferrement pour les SDF positifs au covid-19

Première mesure : un centre de déferrement a ouvert vendredi 20 mars avec 12 places. C'est là que pourront être amenés les sans-abris contrôlés positif au covif-19 mais dont l'état ne nécessite pas d'hospitalisation. Ils seront suivis quotidiennement par une équipe médicale en lien avec l'agence régionale de santé. En tout 146 places de déferrement vont ouvrir au fur et à mesure en Gironde. Les personnes gravement malades seront bien sûr conduites à l'hôpital. Une difficulté persiste : la mise à l'abris également des SDF ne présentant pas de symptômes. Les médiateurs de rue à Bordeaux restent à l'oeuvre et continue d'aller rencontrer les sans-abris. Des affiches rappelant les mesures barrière ont également été imprimées en 23 langues. 

Selon Fabienne Buccio, aucun sans-abri n'a été verbalisé pour non-respect du confinement, comme ça a été le cas dans plusieurs villes françaises, dont Lyon. "Il faut essayer d'être efficace et on sait que pour ce public là, la contravention n'est pas ce qui est le plus efficace, donc on utilise d'autres moyens comme la discussion et l'accompagnement" détaille la préfète de la Gironde.

La distribution des repas rétablie 

La distribution alimentaire dans la rue a été rétablie. Elle avait été interrompue pendant quatre jours, de samedi 14 à mardi 17 mars, parce que les bénévoles les plus âgées des Restos du cœur avaient dû se mettre en retrait. D'autres bénévoles ont depuis pris le relais et à partir de la semaine prochaine, des kits d'hygiène seront également distribués. La préfecture va par ailleurs veiller à l'accès à l'eau dans les squats et bidonvilles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess