Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la Loire, plus faible hausse de chômage en Auvergne-Rhône-Alpes le mois dernier

C’est une conséquence attendue du confinement : l’augmentation très forte du nombre de chômeurs liée au ralentissement de la vie économique. Les territoires ruraux connaissent des hausses très marquées.

Une agence Pôle Emploi (Illustration)
Une agence Pôle Emploi (Illustration) © Radio France - Léa Guedj

La hausse du nombre de demandeurs d'emploi en France est historique : +7.1% en un mois. Soit 246 000 chômeurs de plus au mois de mars. Ce qui efface les baisses de janvier et de février. 3,732 millions de personnes sont à la recherche d'un emploi en France. Dans notre région, il y a 31830 demandeurs d’emploi en plus. Une tendance qui se confirme bien entendu en Auvergne et dans la Loire. C’est justement ce département qui connait la hausse de chômage la plus "modérée" : + 5,8%, ce qui représente un peu plus de 2000 demandeurs d’emplois supplémentaires.

Le Puy-de-Dôme s’en sort également moins mal que d’autres : +6,6% et quasiment 1900 chômeurs en plus. Pour les autres départements qu’on dira plus ruraux, la hausse est un peu plus sensible encore. Cela s’explique notamment par le fait que le nombre de demandeurs d’emploi y était peu élevé avant la crise sanitaire. Une flambée sur le terrain du chômage entraine donc immédiatement des indicateurs élevés : +6,9 en Haute-Loire, +7,4 dans l’Allier et +10,2 dans le Cantal. Ce sont respectivement dans chaque département 580, 1200 et 410 demandeurs supplémentaires en l’espace d’un mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess