Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la maire de Saran pour "la réduction drastique de l'activité d'Amazon ou la fermeture du site"

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Alors que la pression s'accentue sur le groupe Amazon, accusé de ne pas assez protéger ses salariés face au coronavirus, Maryvonne Hautin, maire (PCF) de Saran (Loiret), se dit favorable à une réduction drastique de l'activité, voire à la fermeture du site Amazon sur sa commune, si rien ne change.

Le site Amazon de Saran (Loiret), en 2014
Le site Amazon de Saran (Loiret), en 2014 © Maxppp - Olivier Arandel

Au lendemain d'un débrayage des salariés d'Amazon, sur le site de Saran, près d'Orléans, contre le manque de protection des salariés face à l'épidémie de coronavirus, Maryvonne Hautin, maire (PCF) de Saran, réélue au premier tour des municipales dimanche dernier, écrit au préfet de région Pierre Pouëssel.

Manquement grave à la protection des salariés"

L'élue évoque "les inquiétantes conditions de travail des salariés de l'entrepôt" de Saran : "les mesures minimales requises de protection des salariés ne sont pas appliquées", chez Amazon, dénonce-t-elle, évoquant "un manquement grave" et se disant "inquiète pour la santé des salariés".

Je suis favorable à la réduction drastique de l'activité "

Maryvonne Hautin, maire de Saran, poursuit : "dans l'éventualité consternante où la direction d'Amazon se refuserai à prendre les mesures nécessaires, je suis favorable à une réduction drastique de l'activité au sein du site ou même à sa fermeture".

Le gouvernement met la pression

Par ailleurs, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a dénoncé, ce jeudi, les pressions "inacceptables" d'Amazon sur ses salariés français.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess