Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la réaction des acteurs du tourisme du Pays Basque aux annonces du gouvernement

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le chef de l'état ainsi que trois ministres du gouvernement ont fait une réunion ce vendredi avec les acteurs du tourisme, plusieurs mesures ont été annoncées, au Pays basque, les concernés attendent d'en savoir plus.

Quelle saison pour les professionnels du tourisme au Pays Basque cet été ?
Quelle saison pour les professionnels du tourisme au Pays Basque cet été ? © Radio France - Jacques Pons

"On s'attend à une saison moyenne, pour les plus optimistes, catastrophique pour les plus pessimistes", c'est le constat que dresse Jean Pierre Istre, représentant côte basque de l'Union des Métiers de l'industrie hôtelière. 

Pour les accompagner, le président de la République, ainsi que les ministres de l'économie, du budget et du tourisme ont tenu une vidéo-conférence avec les principaux acteurs du tourisme ce vendredi matin. Plusieurs mesures ont été annoncées à la sortie de cette réunion:  l'exonération de charges pour les entreprises de moins de 250 salariés dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration entre mars et juin. Par ailleurs, le fond de soutien est élargi pour ce même secteur: désormais seront aussi concernés les entreprises dont le chiffre d'affaire annuel est inférieur à deux millions d'euros (contre un million jusqu'à présent), et qui compte moins de vingt salariés (contre dix jusqu'à présent).

Réactions des professionnels du tourisme

Des mesures relativement bien accueillies chez les professionnels du tourisme au Pays basque. "C'est une bonne nouvelle, c'était une nouvelle qui était attendue parce que c'est la moindre des mesures à prendre vu l'urgence", acquiesce Jean Pierre Istre. "Mais ça ne sera pas suffisant, ça va nous permettre de tenir jusqu'à la saison, mais il  faudra d'autres mesures, parce qu'on repousse les problèmes qu'on va retrouver en septembre octobre, avec des entreprises au Pays Basque qui vont avoir du mal à passer l'hiver".

De leur côté les restaurateurs qui ne peuvent pas rouvrir leur enseigne aussi se posent des questions. Pour Guillaume Roget, chef étoilé du Brouillarta à Saint-Jean de Luz, si ces mesures vont dans le bon sens, il attend plus de précisions. "le mot charge, c'est très vaste, est-ce que c'est l'annulation uniquement des charges sociales, de la TVA ?". Il comprend que le gouvernement ne puisse pas encore parler de date de réouverture, mais ce qu'il attend c'est des précisions sur les modalités de réouverture.

A l'intérieur, Vincent Jalbaud, propriétaire de l'hôtel restaurant Aldaburua à Larressore entre lui aussi dans le cadre de l'extension du fond de soutiens "jusqu'à présent on n'avait rien, mais désormais, on espère avoir un soutien financier direct qui peut remplir un peu notre trésorerie". Concernant les exonérations de charge, "c'est un petit peu de respiration, mais c'est pas encore une bonne nouvelle, on aimerait qu'elles soient exonérés jusqu'à la fin de l'année". Il espère désormais qu'outre ces mesures actuelles, qu'il y en ait de nouvelles après la réouverture. "Quand on va reprendre, il va falloir relancer la machine (...) il va falloir qu'on ait encore un peu plus de soutien."

Le gouvernement rencontrera à nouveau les acteurs du tourisme fin mai pour déterminer avec eux une date de réouverture des établissements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess