Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : la vente du muguet très encadrée dans l'Orne

La préfète de l'Orne a précisé, ce vendredi, quelques dispositions prises pour la vente du muguet le 1er mai dans le département. Pas de vente sur la voie publique et dans les commerces spécialisées. Seuls la livraison et le retrait de commandes sont autorisés.

La vente du muguet sera très encadrée dans l'Orne La vente du muguet sera très encadrée dans l'Orne
La vente du muguet sera très encadrée dans l'Orne © Radio France - Claudie Hamon

Alors que le 1er mai approche, les fleuristes s'interrogent beaucoup sur la possibilité qu'ils auront de vendre ou non du muguet le jour de la fête du travail. Dans l'Orne, la préfète a précisé ce vendredi les conditions de vente du muguet dans le département. Ainsi, la vente sur la voie publique n'est pas autorisée cette année alors qu'elle est traditionnellement tolérée

Publicité
Logo France Bleu

Les fleuristes, ne faisant pas partie des commerces de première nécessité restant ouverts par dérogation, ne pourront pas rouvrir le 1er mai. Toutefois, "ils ont la possibilité de proposer du muguet dans le cadre de leur activité de livraison et de retrait de commande, sous réserve du respect des mesures barrières" précise la préfecture de l'Orne dans un communiqué.

Vente possible dans les commerces de produits essentiels

Par ailleurs, les commerces vendant des produits de première nécessité (épicerie, boucher, boulangerie...) pourront vendre du muguet. Une possibilité qui scandalise certains fleuristes . **"Je suis très en colère, c'est inadmissible"**s'agace Sophie Amice Lerebourg, présidente de la Chambre syndicale des fleuristes normands, que France Bleu Normandie a contacté. Cette dernière voit aussi la manne financière que va récupérer la grande distribution.

La préfecture de l'Orne rappelle, en outre, que "la vente de marchandise dans des lieux publics sans autorisation ou déclaration régulière constitue une contravention réprimée par le code pénal (amende de 300 euros voire plus à laquelle peut s'ajouter la confiscation de la marchandise - art R 44-3)." Une telle activité, non réglementaire, exposerait aussi le contrevenant à une sanction administrative de 135 euros car n'étant pas un motif autorisé par l'attestation de déplacement dérogatoire.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu