Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement : Nancy et le Grand Nancy annoncent des "mesures d'urgence" pour les commerces de proximité

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Alors que le confinement forcent des commerces de proximité à arrêter leurs activités, la Ville de Nancy et la métropole du Grand Nancy annoncent de nouvelles mesures pour les aider, et réaffirment leur soutien.

Mathieu Klein, maire de Nancy et président du Grand Nancy (au milieu), a annoncé des mesures "d'urgence pour les commerces de proximité" ce samedi
Mathieu Klein, maire de Nancy et président du Grand Nancy (au milieu), a annoncé des mesures "d'urgence pour les commerces de proximité" ce samedi © Radio France - Claire Guédon

Ce nouveau confinement, en place depuis vendredi dernier, force de nombreux petits commerces de proximité à fermer leur porte et arrêter leurs activités. Et alors que les grandes enseignes peuvent continuer à recevoir des clients, la métropole du Grand Nancy vient d'annoncer de nouvelles aides au commerce local. 

"Être compétitifs face aux GAFA"

Tout d'abord, renforcer l'accès à la plateformeAcheter Grand Nancy, ainsi qu'aux"Bons d'achats bonifiés", déjà mis en place pendant le premier confinement. "Désormais, les frais de livraisons seront systématiquement gratuits pour les clients, et pris en charge par la Métropole", annonce Mathieu Klein, maire de Nancy et président du Grand Nancy, une manière d'inciter les consommateurs à acheter local. 

Cette plateforme avait fait ses preuves lors du premier confinement, alors les élus veulent renforcer cette offre, dont l'intérêt est d'être "compétitifs face aux GAFA" (Google, Amazon, Facebook, Apple), précise Mathieu Klein. 

Inciter les consommateurs à acheter local 

À partir de la semaine prochaine, le Grand Nancy transformera les places de livraisons en places gratuites pour une durée de 30 minutes, pour permettre aux Nancéiens "d'acheter en ligne et de récupérer leurs achats en click & collect", ajoute le maire. Et à partir du 6 décembre prochain, les transports en commun seront gratuits le week-end sur l'ensemble de la Métropole. 

Mathieu Klein revendique le droit des commerces de proximité à garder une activité pendant ce deuxième confinement, alors que de grandes enseignes restent ouvertes : "Aujourd'hui, les commerçants ne comprennent pas pourquoi ce qui peut être acheté dans une grande surface ne peut pas l'être ailleurs", s'insurge-t-il. 

Pour lui, "il n'y a aucune raison pour que nous ne soyons pas capables de construire une vraie démarche d'achat local en ligne avec des services du même niveau que les grandes plateformes internationales."

"Il ne s'agit pas de prendre des décisions qui aggraveraient la crise", Mathieu Klein, maire de Nancy et président du Grand Nancy 

Mathieu Klein a annoncé également que la Ville de Nancy allait prendre une mesure d'exonération complète "à 100% de l'ensemble des droits de terrasses pour les restaurateurs et cafetiers de la ville sur l'ensemble de l'année 2020"

Néanmoins, le maire de Nancy avoue catégoriquement qu'il ne prendra pas d'arrêté municipal pour maintenir ses commerces ouverts : "Ces arrêtés sont attaqués immédiatement par le préfet devant le tribunal administratif et ne vont pas produire d'effet, moi je veux que nous contruisions ensemble des solutions efficaces". Il ajoute que la priorité est bien de lutter contre l'épidémie de Covid-19 avant tout. Pour Mathieu Klein, "Il ne s'agit pas de prendre des décisions qui aggraveraient la crise".

Le maire a d'ailleurs appelé à une rencontre entre les préfets, élus et associations de commerçants pour réfléchir à des règles "équitables", pour la survie des commerces "de quartiers", tout en respectant les règles sanitaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess