Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le nombre de chômeurs bondit de 7,1%, en mars, une hausse record

-
Par , France Bleu

Le nombre de demandeurs d'emplois qui n'ont pas du tout travaillé (catégorie A) a augmenté de 7,1% en mars, une hausse record a indiqué Pôle emploi lundi. La France compte 3.732.500 chômeurs de catégorie A.

Le nombre de chômeurs (catégorie A) a enregistré une hausse record de 7,1% sur un mois en mars 2020 selon Pole Emploi
Le nombre de chômeurs (catégorie A) a enregistré une hausse record de 7,1% sur un mois en mars 2020 selon Pole Emploi © Maxppp - Marc OLLIVIER/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

C'est la plus forte hausse enregistrée depuis 1996. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi qui n'ont pas du tout travaillé (catégorie A) en France (hors Mayotte) a augmenté de 7,1% en mars (+ 246.100), un record. Au total, la France compte 3.732.500 demandeurs d'emplois de catégorie A. Sur le premier trimestre, la hausse reste faible (+0,7%) car le nombre de chômeurs avait fortement baissé en janvier et février.

Du fait d'une diminution nette du nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite (catégories B, C), le nombre de chômeurs toutes catégories confondues (A, B, C) a  moins fortement augmenté (+177.500, soit +3,1% en mars). Toutefois, il s'agit de la seconde plus forte hausse depuis avril 2009 (86.300), indique la Dares, la Direction de l'Animation de la recherche, des Études et des Statistiques.

CDD et contrats courts non renouvelés

Ces chiffres s'expliquent par "une nette augmentation des entrées à Pôle emploi (+5,5 %) et une très forte baisse des sorties (-29,0%)". Avec le confinement, nombre de CDD ou contrats courts n'ont pas été signés ou renouvelés, "les entrées pour fins de mission d’intérim et fins de contrats courts" ont donc augmenté. 

En parallèle, "la plupart des motifs de sorties se replient, notamment les défauts d'actualisation, qui recouvrent généralement pour partie des reprises d'emploi non déclarées à Pôle emploi, mais aussi les reprises d'emploi déclarées, les entrées en stage ou en formation, ainsi que les radiations administratives", indique le communiqué.

Le ministère du Travail a annoncé dans un communiqué vouloir engager "une réflexion avec les partenaires sociaux" pour "adapter rapidement" les règles d'assurance chômage face à la "situation exceptionnelle" créée par le coronavirus. Les syndicats réclamaient unanimement, dès avant la crise sanitaire, et encore plus depuis, que le gouvernement abandonne entièrement sa réforme de l'assurance chômage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess