Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le PIB chute de 13,8% au deuxième trimestre en France, un recul historique

-
Par , France Bleu

Le PIB français s'effondre de 13,8% au deuxième semestre 2020, annonce l'INSEE ce vendredi. "Nous ne sommes pas impuissants face à la crise", assure le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

"Nous allons nous battre" promet le ministre de l'Economie Bruno Le Maire
"Nous allons nous battre" promet le ministre de l'Economie Bruno Le Maire © Maxppp - Fred Dugit

La France n'avait pas connu un tel recul de l'activité depuis 1949. Le PIB (produit intérieur brut) a reculé de 13,8% au deuxième trimestre 2020, en pleine crise du coronavirus, annonce l'INSEE ce vendredi.

La consommation des ménages s'effondre

Dans le détail, la consommation des ménages, principale composante de la croissance, a reculé de 11%, la production de biens de biens et de services a chuté de 14,2%, l'industrie manufacturière recule de 16,8%. Les investissements dégringolent aussi de 17,8%, les exportations de 25,5%. Les importations diminuent de 17,3% sur le trimestre.

Seul l'alimentaire résiste avec tout de même un léger recul de 0,5% et les services marchands limitent la casse avec une baisse de 6,2%. Mais "s'agissant des services, les dépenses de services de transports (-45,8%) et d'hébergement-restauration (-56,9 %) s'effondrent, en lien avec les restrictions administratives mises en oeuvre pour lutter contre la pandémie", rapporte encore l'Insee.

L'institut a également revu sa mesure de l'activité au premier trimestre : il a chuté de 5,9%, au lieu de 5,3% comme annoncé précédemment.

"Nous allons nous battre" promet Bruno Le Maire

Malgré tout, "nous ne sommes pas impuissants face à la crise", tempère le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. "Nous allons nous battre pour faire mieux que les -11%" prévus pour l'ensemble de l'année par le gouvernement", a ajouté le ministre.

Le PIB chute de 13,8% au 2e trimestre (Insee)
Le PIB chute de 13,8% au 2e trimestre (Insee) © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess