Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le président de l'Artisanat du bâtiment en Moselle tape encore du poing sur la table

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Franck Perrier vient d'adresser une lettre ouverte à la Ministre du travail, Muriel Pénicaud. Pour lui, la reprise des chantiers, pourrait être " dangereuse ", en pleine épidémie de covid-19.

Immeuble en travaux (illustration).
Immeuble en travaux (illustration). © Radio France

Malgré un accord signé ce weekend sur la reprise de l'activité, l'inquiétude dans le Bâtiment reste vive. Le président de la CAPEB en Moselle, qui représente les artisans du secteur, vient d'écrire une lettre ouverte à la Ministre du travail, Muriel Pénicaud. Pour Franck Perrier, la situation reste préoccupante et dangereuse pour les 15 000 salariés des TPE et PME du département, compte tenu de l'épidémie de coronavirus. 

Les ouvriers du bâtiment doivent aussi se protéger

Depuis le début de la crise sanitaire, une très grande majorité des chantiers mosellans a été suspendue. Le Gouvernement a fait savoir à plusieurs reprises qu'il souhaitait la reprise de l'activité. 

Le weekend dernier, le gouvernement et les professionnels du bâtiment et travaux publics ont annoncé avoir trouvé un terrain d'entente afin de maintenir l'activité de la plupart des chantiers malgré l'épidémie de coronavirus. Cet accord prévoit notamment la parution d'un guide de bonnes pratiques. Mais selon la CAPEB, " les consignes sanitaires sont très difficilement applicables ". 

Dans une vidéo, Franck Perrier, le président de la CAPEB en Moselle, estime que les ouvriers, s'ils reprennent le travail, vont être, d'une certaine manière, de la " chair à canon". Il rappelle notamment que les artisans du BTP ont donné leurs masques de protection aux soignants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu