Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les aides sociales versées en avance ce samedi 4 avril

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Prévu ce lundi, le versement des aides sociales est exceptionnellement avancé à ce samedi 4 avril en raison de l'épidémie de coronavirus. Les plus précaires qui n'ont pas de compte en banque pourront percevoir leurs prestations notamment dans certains bureaux de poste dès ce samedi.

Une CAF (illustration)
Une CAF (illustration) © AFP - PHILIPPE HUGUEN

Allocations logement (APL), allocations familiales, revenu de solidarité active (RSA), allocation adulte handicapé (AAH)... toutes ces prestations sociales sont habituellement versées le 5 de chaque mois. Or, le 5 tombant un dimanche en ce mois d'avril, ces aides auraient dû être versées le lundi 6 avril.

Mais en raison de l'épidémie de coronavirus, le versement de ces prestations sociales est avancé à ce samedi 4 avril pour les quatre millions d'allocataires qui en bénéficient. "L'ordre de virement est passé plus tôt pour être sûr que les gens aient l'argent versé sur leur compte en banque le samedi 4 avril", assure un conseiller du ministère des Solidarités et de la Santé à France Bleu.

Cinq milliards d'euros avancés

Ces aides sociales qui nécessitent d'ordinaire des déclarations de ressources régulières sont versées automatiquement par les Caisses d'allocations familiales aux personnes "dans l'incapacité" d'actualiser leur situation durant la période de confinement, avait annoncé le gouvernement.

Au total, ce sont cinq milliards d'euros qui sont avancés de deux jours."Ce n'est pas une décision anodine : il a fallu tout anticiper en termes organisation pour les versements", assure-t-on du côté du ministère.

La Poste met en place un dispositif exceptionnel

Quid des personnes les plus précaires qui n'ont pas de compte en banque pour percevoir leurs aides ? Plus de la moitié des foyers bénéficiaires des minima sociaux sont clients de La Banque Postale. Et parmi ceux-là, plus de 1,5 million, en accessibilité bancaire, viennent retirer leurs allocations en espèces dans les bureaux de poste chaque mois, a rappelé le groupe public dans un communiqué.

Dès le samedi 4 avril, les personnes les plus fragiles financièrement pourront se rendre à un guichet - si le bureau de poste est ouvert - ou bien aller retirer leurs prestations à un distributeur automatique de billets pour percevoir leurs aides.

Il y aura 250 bureaux de plus ouverts que depuis le début du confinement soit au total 1.850 sur les 8.000 que compte la France. Ceux-ci seront "principalement dédiés au versement des prestations sociales et aux opérations bancaires de première nécessité", a précisé La Poste. Aussi, des services seront disponibles pour la semaine des prestations sociales sera accessible à cette adresse.

Les infos à retrouver sur La Poste

Les relais poste commerçants et les agences postales communales ouverts durant la période compléteront ce dispositif, dans la limite des seuils de retrait en vigueur : 350 euros par semaine pour les agences postales communales et 150 euros par semaine pour les relais poste commerçants en zone rurale.

Aussi, certaines agences de la Caisse Epargne et du Crédit Agricole notamment offrent le même service que La Poste pour les personnes les plus précaires.

Écrans de protection entre les postiers et les clients

La Poste dit avoir mobilisé plus de 20.000 salariés sur cette période, faisant appel à des renforts de volontaires d'autres fonctions.

Les mesures de sécurité sanitaires seront complétées par la pose d'écrans de protection entre les postiers et les clients et la pose de stickers et de marquages au sol seront effectués pour faire respecter la distance de un mètre entre chaque client, a encore indiqué l'entreprise.

Une problématique semblable à la tenue des bureaux de vote au premier tour des élections municipales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu