Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les artisans de Drôme et d'Ardèche vont survivre à la crise

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Valence, France

De nombreuses entreprises de BTP craignent la crise du coronavirus. Les artisans notamment sont privés de chantier, et s'inquiètent pour le chômage partiel de leurs employés. Ce mardi matin la CAPEB 26 les a rassurés.

 La camionnette d'un artisan
La camionnette d'un artisan © Radio France - Florence Gotschaux

Au fur et à mesure que le confinement se mettait en place, les artisans de Drôme et d'Ardèche ont perdu leurs chantiers. D'abord les clients les ont décommandés, leurs fournisseurs ont été incapables de les livrer. Et pas question pour les patrons de mettre en danger leurs salariés.

"Un chantier de 30 mètres carrés avec un peintre, un plaquiste et un plâtrier, rend impossible le maintien du mètre de distance." Arnaud Merlino, patron de Merlino Peinture à Etoile-sur-Rhône.

Peintre en bâtiment
Peintre en bâtiment © Radio France - Fabrice Marion

Arnaud, patron d'une boite de peinture à Etoile-Sur-Rhône, est en colère : "à chaque crise, le BTP se tait et bosse. On a un sentiment de révolte." Chez Maison Pierre à Valence, on pense aussi aux clients : ils sont confinés chez eux, ils n’ont pas envie de voir un chantier débarquer, avec des salariés pouvant potentiellement être contaminants. Alors la dizaine de salariés de la menuiserie sont désœuvrés. 

Photo d'illustration d'une charpente en bois
Photo d'illustration d'une charpente en bois © Radio France - Thibault ALPHONSE

Le point noir pour tous : la gestion du chômage partiel

Les patrons craignent que leur salarié n’aient pas droit au chômage partiel. La plupart d'entre eux bloquent sur le site internet mis en place par le gouvernement, et ne parviennent même pas à se connecter. Le syndicat la CAPEB 26 se veut rassurant, il aurait eu des garanties de l’Etat. La lenteur est due à un renforcement des contrôles, certains essayant de récupérer les aides alors qu'ils ne sont pas au chômage technique. De la patience, donc.

Un guide sera publié par les CAPEB et diffusé dans les jours qui viennent pour que chacun puisse assurer la reprise dans de bonnes conditions. Il y aura des réponses aux questions fréquemment posées, et un mode d'emploi de la reprise sereine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu