Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les cafetiers et restaurateurs de Vaucluse craignent une nouvelle fermeture

-
Par , France Bleu Vaucluse

Après Aix et Marseille, les cafetiers et restaurateurs vauclusiens sont de plus en plus inquiets de devoir fermer à leur tour. Pour éviter d'en arriver là, l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie est prête à dénoncer ceux qui ne respectent pas les règles.

A l'instar de leurs voisins marseillais, les cafetiers et restaurateurs vauclusiens craignent d'être soumis à de nouvelles restrictions sanitaires.
A l'instar de leurs voisins marseillais, les cafetiers et restaurateurs vauclusiens craignent d'être soumis à de nouvelles restrictions sanitaires. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Alors que les bars et restaurants ont dû baisser le rideau à Aix-en-Provence et Marseille pour lutter contre un rebond de l'épidémie de Covid-19, les gérants vauclusiens vivent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Le département est en alerte simplement mais tout peut vite basculer selon William Jahnichen, un patron de bar avignonnais : " Marseille c'est à 100 kilomètres d'ici, c'est vraiment pas loin." Il craint de se retrouver dans la même situation qu'il y a six mois.

Les gérants avignonnais redoublent de vigilance

Pour le moment les cafetiers et restaurateurs avignonnais ne sont pas soumis à de nouvelles restrictions, mais ils redoublent de vigilance pour faire appliquer le port du masque et les gestes barrières. Sandrine Cahelo, directrice d'un restaurant a été désignée "référente Covid" dans son établissement. "Je vérifie la température des employés tous les jours et je leur demande de se laver les mains toutes les trente minutes."

"Nous sommes prêts à dénoncer ceux qui ne jouent pas le jeu." - Patrice Mounier, président de l'Umih

"Un exemple à suivre" pour le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Vaucluse (Umih). Patrice Mounier veut à tout prix éviter de nouvelles fermetures dans le département, même après 22 heures. "Nous sommes prêts à dénoncer ceux qui ne jouent pas le jeu. Ceux qui ne respectent pas les gestes barrières, qui dépassent les horaires ou qui organisent des soirées dansantes." 

"Il n'y a pas de raison que les bons payent pour les mauvais", poursuit le président de l’Umih. Il a déjà signalé plusieurs cas à la préfecture de Vaucluse, certains ont été repérés sur les réseaux sociaux.
 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess