Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les centres équestres du Centre Val de Loire en difficulté économique

Depuis le début de la crise sanitaire, il n'y a plus d'activités dans les centres d'équitation de la région Centre Val de Loire. Mais, pour ces entreprises, les charges restent importantes car il faut toujours nourrir et entretenir les chevaux. Le Comité Régional d'Equitation lance un cri d'alarme.

Il n'y plus de cours ni randonnées dans les centres équestres de la Région
Il n'y plus de cours ni randonnées dans les centres équestres de la Région © Maxppp - Sébastien Jarry

" On subit une double peine" explique d'emblée Pascal Deboudt, président du Comité régional d'équitation et lui même propriétaire d'un centre équestre sur l'Orléanais. " On ne peut plus recevoir d'élèves ou de public et ça, je le comprends bien. Mais, dans notre secteur, on ne peut pas non plus fermer boutique. Il faut bien continuer à s'occuper des chevaux"

Depuis une quinzaine de jours, les centres d'équitation de la Région, ils sont un peu plus de 500, ne font donc plus de recettes mais ont encore des charges pour l'entretien et la nourriture de leurs bêtes. " Pour faire des économies sur la nourriture, on a choisi dans beaucoup de centres équestres de lâcher les bêtes dans les prés. Mais, ça hypothèque un peu l'avenir : après, on ne pourra pas remettre les chevaux dans ces mêmes prés ou faire du foin". Un appel a déjà été lancé aux collectivités locales pour trouver des pâturages disponibles pour laisser brouter les chevaux et les poneys. 

Des centres équestres pourraient rester sur le carreau

Dans un sondage réalisé par le Comité Régional d'Equitation, plus de 9 structures sur 10 affirment déjà avoir subi une perte de chiffre d'affaire. Et ce n'est sans doute que le début, le printemps est généralement la meilleure période de l'année pour les centres équestres : " On a les stages de Pâques, les sorties scolaires, les randonnées, les compétitions. C'est notre plus grosse période de l'année" confie Pascal Deboudt. Pour le président du Comité Régional, si cette crise dure trop longtemps, "certains centres équestres resteront sur le carreau. " Il rappelle que le secteur avait déjà été fragilisé par la hausse récente de la TVA et le bouleversements des rythmes scolaires. 

L'Equitation en Région Centre-Val de Loire (source Comité )

  • 31 185 Licences 
  • 9 368 Licences compétitions 
  • 528 Clubs affiliés dont 133 Clubs labellisés  
  • 1er Sport au féminin 
  • 3ème Sport Olympique le plus pratiqué par les Français 
  • 1 500 Emplois directs - 3 000 Emplois indirects 
  • 1er Employeur sportif privé
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu