Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus: les dirigeants de Michelin baissent leur salaires de 25%

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les dirigeants du manufacturier clermontois de pneumatiques Michelin ont annoncé vendredi qu'ils abaissaient leur rémunération. Une décision prise pour être solidaires avec leurs salariés touchés par des mesures de chômage partiel à cause de l'épidémie de coronavirus.

Florent Menegaux le nouveau PDG de Michelin
Florent Menegaux le nouveau PDG de Michelin © Radio France - Yves Renaud

Moins d'argent sur leurs comptes pour les mois d'avril et de mai pour les dirigeants du groupe Michelin. La décision a été prise vendredi lors d'un conseil exceptionnel. "En manifestation de solidarité avec toute la communauté des salariés, les gérants, le comité exécutif et le conseil de surveillance du groupe Michelin revoient à la baisse leur rémunération", explique le groupe clermontois dans un communiqué.

Idem pour les membres du conseil de surveillance du groupe

Florent Menegaux et Yves Chapot, gérants du groupe Michelin, ont choisi de diminuer d'environ 25% leur rémunération pour les mois d'avril et de mai.  Ils renonceront aussi à une partie de leur rémunération variable de 2019, et qui doit être versée en 2020. On ne connait pas le montant de cette rémunération, qui sera soumise au vote des actionnaires lors de l'assemblée générale qui se tiendra à huis clos le 23 juin prochain. 

Les membres du comité exécutif aussi se mettront à contribution. Pour eux, la baisse décidée est d'environ 10% durant la même période. L'idée est de se montrer "solidaires" avec les salariés touchés par le chômage partiel. 

Ainsi, le groupe clermontois écrit dans son communiqué que "cette baisse sera reconduite aussi longtemps que des salariés du groupe se trouveront en situation d'activité partielle au motif de la crise sanitaire du Covid 19".

Après avoir stoppé la quasi-totalité de sa production, Michelin avait annoncé jeudi redémarrer graduellement trois de ses usines françaises, après avoir mis en place des protocoles sanitaires renforcés contre le coronavirus, une décision critiquée par des syndicats de salariés.

Ce n'est pas le premier groupe du secteur à prendre une telle décision. La direction de Plastic Omnium, dont les usines sont arrêtées, avait annoncé dès le 24 mars qu'elle abaissait sa rémunération pour "contribuer à l'effort du groupe pendant le temps d'arrêt de l'activité".

Les dirigeants de Sodexo, numéro deux mondial de la restauration collective, ont annoncé jeudi renoncer à une part de leur rémunération pour financer un fonds d'aide de 30 millions d'euros destiné aux employés ayant perdu leur emploi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess