Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les dispositifs d'aide aux entreprises très sollicités dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Avec l'épidémie de coronavirus, de nombreuses entreprises manchoises ont dû fermer ou réduire leur activité. Chômage partiel, impôts ou cotisations reportés, l'État se mobilise pour éviter les licenciements et les faillites. Des dispositifs très sollicités dans le département.

Au total, plus de 20 millions d'impôts et de cotisations ont été reportés
Au total, plus de 20 millions d'impôts et de cotisations ont été reportés © Maxppp - Alexandre Marchi

L'État se mobilise pour soutenir les entreprises affectées par les conséquences de l'épidémie de coronavirus, notamment en autorisant le report de la fiscalité pour les sociétés en difficulté.  Dans la Manche, la direction des finances publiques explique avoir déjà reçu 450 demandes et reporté 2,3 millions d'euros d'impôts des sociétés.

L'Urssaf fait de même pour les cotisations sociales, 805 dossiers de TPE/PME ont été traités. Sur les 42 millions d'euros censés être collectés, 18 ont été repoussé. "C'est un chiffre un peu supérieur au reste de la région", explique Hervé Castre, le directeur de l'Urssaf Basse-Normandie. 

"Nous avons également reçu 368 demandes de travailleurs indépendants, notamment dans la restauration, l'hôtellerie ou le commerce", ajoute-t-il.

Chômage partiel

L'autre dispositif dont ne se prive pas les entreprises manchoises est le recours à l'activité partielle. Sur les 337.000 sociétés ont déposé une demande, dont 1.000 dans le département. Cela représente 11.000 salariés, pour près de 5 millions d'heures autorisées. 

Les employés sont indemnisés à hauteur de 70% de leur rémunération brute horaire. De leur côté, les entreprises reçoivent une allocation correspondant à 7,74 euros par heure chômée pour celles employant jusqu’à 250 salariés et 7,23 euros pour celles comptant 251 salariés et plus. "C'est plus de 10 millions d'euros d'aide publique", précise Gérard Gavory, préfet de la Manche.

Enfin, autre mesure de cet arsenal : le fonds de solidarité à destination des petites entreprises. Une mesure qui laisse dubitatif certains commerçants normands pour ses critères d’éligibilité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu