Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : "Les experts-comptables sont les médecins généralistes des chefs d'entreprises"

-
Par , France Bleu Vaucluse

Face à la crise sanitaire, les experts-comptables se sont imposés comme des interlocuteurs privilégiés, notamment des PME. Ils accompagnent depuis neuf mois maintenant leurs clients pour qui ils tiennent le rôle souvent de confidents, de vrais "médecins" pour les chefs d'entreprises de Vaucluse.

La crise sanitaire a conduit les experts-comptables à devenir souvent les confidents des chefs d'entreprises, pour certains au bord du dépôt de bilan
La crise sanitaire a conduit les experts-comptables à devenir souvent les confidents des chefs d'entreprises, pour certains au bord du dépôt de bilan © Radio France - Isabelle Gaudin

Les quelques 200 experts-comptables de Vaucluse sont depuis maintenant neuf mois au chevet des chefs d’entreprises. Métier de l’ombre, ils se sont imposés comme des interlocuteurs privilégiés, notamment des TPE-PME. Au-delà de la tenue de la comptabilité, ils sont devenus de vrais partenaires de proximité, mais aussi des relais de terrain entre les pouvoirs publics et le tissu économique. 

"Nous nous occupons de petites structures et pour ces chefs d'entreprises, c'est toute leur vie, ils vont peut-être tout perdre" - Guillaume Brodiez

Guillaume Brodiez est directeur d’un cabinet d’expertise comptable à Bollène, Oppède et aux Angles. Pour lui, la crise sanitaire a conduit les expert-comptables à devenir en quelque sorte les médecins généralistes des chefs d’entreprises : "Nous nous occupons de petites structures, et leur entreprise, c'est toute leur vie. C'est difficile de les amener à se livrer, on fait du cas par cas, un peu comme le médecin généraliste avec ses patients. Au-delà des chiffres, on est beaucoup dans l'humain aujourd'hui". 

Tous les secteurs sont touchés, avec des situations critiques chez les restaurateurs et dans l’habillement. "Même avec le click and collect, le chiffre d'affaires généré ne couvre pas forcément les charges. Moi, j'ai des clients restaurateurs qui m'ont dit qu'ils ne faisaient pas de vente à emporter, parce que pour sortir cinq à dix repas par jour, je ne vais pas être rentable". 

"Plus que jamais le nerf de la guerre dans les entreprises, c'est la trésorerie" - Guillaume Brodiez

Quels sont les ingrédients pour s’en sortir et ne pas mettre la clef sous la porte ? Pour Guillaume Brodiez, il faut surtout de la trésorerie. "Plus que jamais le nerf de la guerre dans les entreprises, c'est la trésorerie. Une entreprise qui n'en aurait pas, demain, ça va être très compliqué, voire, elle ne sera plus là. Certains chefs d'entreprises ont commencé un tour de table pour recueillir de l'argent auprès de leurs proches, de leur famille ou amis". 

Ce directeur de cabinet d'expertise-comptable prédit une très forte augmentation de l'activité des tribunaux de commerce. Guillaume Brodiez insiste pour faire passer ce message aux chefs d’entreprises : "surtout faites vous accompagnez et ne restez pas seuls". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess