Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : les fleuristes de Nice peuvent reprendre leur activité pour des livraisons ou du drive

-
Par , France Bleu Azur

Les fleuristes, horticulteurs et pépiniéristes, durement touchés par les obligations liées au confinement, peuvent reprendre la vente par correspondance ou par drive. Ils pourront livrer du muguet pour le 1er mai même si la production est faible cette année, faute de demande.

Les fleuristes autorisés à travailler pour la livraison ou le drive
Les fleuristes autorisés à travailler pour la livraison ou le drive © Maxppp - Vincent VOEGTLIN

Les fleuristes peuvent reprendre leur activité pour du travail sur commande uniquement. Le ministère de l'Agriculture autorise la vente par correspondance ou par drive. Voilà qui tombe bien à l'approche du 1er mai et de la fête du muguet, même si l'annonce est un peu tardive et que la récolte sera moins importante cette année.

Un échappatoire, le drive et la livraison 

Nicole Bravi est fleuriste à Nice Ouest et vice-présidente de la chambre syndicale des fleuristes. Le fait de pouvoir livrer des bouquets et de répondre à des commandes, y compris pour du funéraire, lui redonne une motivation. "Au début du confinement, on a jeté beaucoup de stocks, le marché d'intérêt national a fermé à Nice et il était compliqué de s'approvisionner, puis une partie du MIN a rouvert le 14 avril. Je vais faire du drive sur le parking proche de ma boutique, les clients récupéreront leurs commandes sans contact, ou je les livrerai à domicile.

Concernant le 1er mai et les brins de muguet, c'est "la fête du bonheur" pour Nicole Bravi. "Même si la demande est faible, j'en livrerai, ça redonne du baume au cœur en cette période". Mais elle concède qu'il n'y aura pas beaucoup de muguet, sachant que les fleuristes se fourniront cette année chez les producteurs locaux, une vingtaine dans le département (il n'y aura pas de muguet de Nantes ou de Bordeaux). Les producteurs ont anticipé une baisse de la demande, des difficultés pour fournir et une rentabilité faible. 

Concurrence des supermarchés 

Michel Dessus est horticulteur à La Gaude et président de la chambre d'agriculture des Alpes-Maritimes. Il a lui-même a dû jeter 80 % de ses gerberas, il ne comprend pas pourquoi les fleuristes ne peuvent rouvrir en appliquant des règles sanitaires strictes : "Un seul client dans la boutique, des masques, pas de contact, des gants. Je comprends que les artisans fleuristes ne soient pas considérés comme une activité prioritaire, mais j'estime injuste qu'aujourd'hui les supermarché ont le feu vert, eux, pour vendre des plantes, des fleurs." 

Son chiffre d'affaires était de 35.000 euros au mois de mars l'an dernier, cette année il a été de 3.000 euros. "On a eu 1.500 euros d'aide de l'État, c'est ridicule. Les trésoreries sont très tendues, certains professionnels pourraient ne pas s'en remettre. Les fleuristes sont des auto-entrepreneurs pour certains et sont très pénalisés."

Michel Dessus demande au ministère de l'Agriculture un plan de relance pour l'horticulture, les producteurs de plantes en pots et les fleuristes. La rRégion, selon lui, devrait débloquer une aide de 10.000 euros, mais ça n'arrivera pas avant l'été. 

Les fleuristes niçois équipés de kit de protection

Le maire de Nice, Christian Estrosi, se dit attentif à leur situation économique  : "Il est important de soutenir l'activité des artisans fleuristes et celle de la filière horticole. C’est pourquoi je me suis entretenu avec le préfet afin d’obtenir son accord pour une réouverture des fleuristes pour du travail sur commande uniquement."

Le maire de Nice a décidé, en partenariat avec la chambre syndicale des fleuristes, d'équiper d’un kit de protection tous les fleuristes qui effectueront des livraisons pour le 1er mai. Il sera composé de masques, gants et gel hydroalcoolique. Un kit à récupérer par le biais du "drive-masques" de la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess