Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les Français pourront partir en vacances en France cet été, assure le Premier ministre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le gouvernement a présenté, ce jeudi, son plan d'aide au tourisme, très durement frappé par la crise économique provoquée par l'épidémie de coronavirus. Les Français pourront partir en vacances en France cet été. Le gouvernement espère rouvrir les cafés et restaurants le 2 juin en zone verte.

Au Mont-Saint-Michel,  mardi.
Au Mont-Saint-Michel, mardi. © AFP - LOU BENOIST

Un plan d'investissement et de soutien au tourisme de 18 milliards d'euros, le retour des touristes sur le littoral, à la montagne ou à la campagne cet été, ainsi que la réouverture, si l'épidémie le permet, des cafés et restaurant le 2 juin en zone verte. Le Premier ministre Edouard Philippe a détaillé ce jeudi les mesures qui vont être prises pour soutenir le secteur très affecté du tourisme dans les mois à venir, à l'issue d'un comité interministériel à Matignon.

"Les Français pourront partir en vacances en France cet été"

"Les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d'août", a assuré Edouard Philippe, sous réserve toutefois "de possibles restrictions très localisées" en fonction de l'évolution de l'épidémie de coronavirus. "Les Français peuvent prendre leurs réservations", a encouragé le Premier ministre, en soulignant que "les acteurs du tourisme, de l'hôtellerie, se sont engagés à faire en sorte qu'ils soient intégralement remboursés dans l'hypothèse où l'évolution de l'épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances".

Toutefois, Matignon a précisé à France Télévisions plus tard dans la journée que les Français ne pourront partir en vacances en juillet/août que si la limite des 100 kilomètres est levée. Pour l'instant, il n'y a pas de date précise fixée pour la levée de cette restriction de circulation.

Réouverture des cafés et restaurants le 2 juin en zone verte ? 

"Pour les cafés et restaurants, la date de réouverture sera fixée au cours de la semaine du 25 mai", a dit Edouard Philippe. "Pour ceux qui sont dans les départements verts, une réouverture le 2 juin pourra être envisagée si l’évolution de l'épidémie ne se dégrade pas, et sous réserve que les mesures sanitaires soient parfaitement respectées", a précisé le Premier ministre. "Mais il n'y a pas beaucoup de certitudes à ce sujet, compte tenu de tout ce que nous ne savons pas sur l'évolution du virus", a tenu à rappeler Edouard Philippe.

Un plan de soutien de 18 milliards d'euros 

Edouard Philippe a annoncé un plan "sans précédent" de "18 milliards d'euros d'engagements" en soutien au secteur du tourisme, qui avec l'épidémie "fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne". Deux revendications du secteur ont été partiellement entendues : le recours au chômage partiel sera possible jusqu'à fin 2020 pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel, tandis que l'accès au fonds de solidarité, pour les entreprises du secteur des cafés hôtels restaurants, du tourisme, de l'événementiel, du sport et de la culture, sera prolongé jusqu'à fin septembre. Les professionnels le demandaient jusqu'à la fin de l'année.

Le plafond des tickets restos relevé 

Pour "soutenir la demande" et inciter les Français à retourner dans les restaurants lorsqu'ils pourront rouvrir, le plafond journalier des tickets-restaurants sera doublé, à 38 euros, et leur utilisation sera autorisée les weekends et jours fériés, jusqu'à fin 2020.

Vers un doublement du nombre de bénéficiaires des chèques-vacances

Le gouvernement souhaite aussi "réformer" l'Agence nationale des chèques-vacances pour que davantage de salariés, notamment des petites et moyennes entreprises, puissent y avoir accès "dès cet été", a par ailleurs annoncé le secrétaire d'Etat Gabriel Attal. "Aujourd'hui, 4 millions de salariés sont bénéficiaires de ce dispositif financé par les entreprises. En assouplissant le cadre réglementaire, nous souhaitons en doubler le nombre", a déclaré l'intéressé au journal Le Monde, en marge du comité interministériel du tourisme qui s'est tenu jeudi.

Lancé en 1982, ce dispositif de coupons d'achat subventionnés par les comités d'entreprises est accepté par plus de 210.000 professionnels du tourisme (transports, hébergements, culture, etc.) dans le but de favoriser les départs en vacances pour le plus grand nombre.

Dans les mesures devraient figurer des solutions spécifiques pour les 1,3 million d'enfants vivant dans les quartiers de la politique de la ville. L'une des pistes pourrait être d'étendre à 400.000 enfants le dispositif des "écoles ouvertes", qui accueillent chaque année environ 70.000 enfants en proposant de l'école le matin, et des sports et de la culture l'après-midi, a-t-il précisé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu