Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les joueurs, le staff et le personnel de l'US Orléans (Ligue 2) placés en chômage partiel foot

-
Par , France Bleu Orléans

Comme les autres clubs professionnels de football, l'US Orléans a recours au dispositif de chômage partiel, en raison de l'arrêt du championnat de France de Ligue 2 et de toutes ses activités. Cela concerne 75 salariés, dont les joueurs : tous subissent une perte de salaires, à partir du 1er avril.

Les locaux du club (USO foot)
Les locaux du club (USO foot) © Radio France - Johan Gand

Le président de l'US Orléans, Philippe Boutron, indique, ce mardi, que le club est en chômage partiel, à compter de ce mercredi 1er avril 2020, en raison de l'arrêt complet de l'activité de l'US Orléans. 

Chômage partiel à partir du 1er avril

Le club orléanais est en effet une société anonyme qui, comme beaucoup d'autres, peut bénéficier du dispositif de chômage partiel, mis en place par le gouvernement pour soutenir les entreprises, dont les activités sont ralenties ou à l'arrêt à cause du confinement. 

Le club continue de verser 84% du salaire des joueurs et salariés

Les 75 salariés de l'USO, les joueurs, le staff et l'ensemble des personnels continuent donc à percevoir une rémunération à hauteur de 84% de leur salaire net habituel. "L'Etat nous versera une allocation, soumise à un plafond fixé à quatre fois et demi le SMIC", explique Philippe Boutron. 

Autrement dit, les salaires de nombreux joueurs, supérieurs à ce plafond, ne seront pas pris en charge intégralement par ce dispositif. Cela ajoute donc une difficulté financière de plus pour Orléans, ajoutée à la perte de recettes liée à l'arrêt des matchs, mais le président orléanais, mais "on n'est pas les plus à plaindre, si on se compare à des clubs pros, comme Marseille en ligue 1, qui ont des salaires de joueurs bien plus élevés".

Dispositif d'aide

Philippe Boutron, président de l'USO, indique que le club bénéficiera des autres dispositifs de soutien à l'activité économique prévus par l'Etat, dans le contexte actuel : "report du paiement des charges sociales et soutien à la trésorerie via les banques".

Aucun cas de coronavirus au sein du club

Les joueurs de l'USO sont tous confinés chez eux, poursuit P. Boutron, et ont un planning de maintien en forme à suivre : "aucun cas de coronavirus n'est à signaler parmi les joueurs, et dans le club, c'est une bonne nouvelle", poursuit le président orléanais.

Le championnat de Ligue 2 est suspendu depuis le 13 mars dernier, sur décision de la Ligue de football professionnel, face à la progression de l'épidémie de coronavirus. Le président Boutron espère toujours que le championnat va reprendre, afin que l'US Orléans, actuel dernier de Ligue 2, puisse jouer les dix matchs qui restent et se maintenir in extremis.

Philippe Boutron, président de l'USO Foot
Philippe Boutron, président de l'USO Foot © Radio France - A. Denéchère
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu