Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les restaurateurs et gérants de bars niçois refusent de fermer à 22h

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

À l'appel du syndicat de l'hôtellerie-restauration, l'UMIH, les patrons d'établissements niçois se sont réunis ce jeudi matin pour exprimer leur colère. Pas question pour la profession de fermer à 22 heures comme l'impose le gouvernement pour lutter contre la Covid-19.

Les professionnels de la restauration réunis pour protester contre la fermeture de leurs établissements à 22h.
Les professionnels de la restauration réunis pour protester contre la fermeture de leurs établissements à 22h. © Radio France - Justine Leclercq

Les professionnels de la restauration niçoise n'entendent pas "se laisser faire et obéir bêtement et gentiment" aux dernières mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la Covid-19.  À l'appel de l'UMIH, syndicat de l'hôtellerie-restauration, près d'une cinquantaine de gérants de bars et de restaurants se sont réunis ce jeudi matin pour exprimer leur colère et leur ras le bol. 

Pour Fréderic Ghintran, patron du restaurant Le Félix Faure et vice-président de l'UMIH, fermer à 22h, c'est complètement ridicule. Le restaurateur entend se battre pour pouvoir rester ouvert, c'est une question de survie. Les restaurateurs et gérants de bars niçois sont prêts à respecter un protocole sanitaire encore plus strict pour continuer à travailler.  

Entendus et soutenus par le maire de Nice

Les restaurateurs et les cafetiers ont été reçus par le maire de Nice. Christian Estrosi les soutient. L'élu niçois a transmis les doléances des patrons de bars et de restaurants au préfet des Alpes-Maritimes. Le maire de Nice propose la mise en place d'un protocole sanitaire renforcé, identique à celui des salles de cinémas et de spectacles pour permettre le maintien de l'activité des restaurants, des bars et des salles de sport.  Voilà ce que propose le maire de Nice :

"Conscient de l’incompréhension suscitée par les mesures prises par le gouvernement, j’ai tenu à proposer au Préfet des Alpes-Maritimes la mise en place d’un protocole sanitaire renforcé (basé sur la prise de température à l’entrée, la mise en place de mesures de distanciation sociale, le port du masque et le respect strict des gestes barrières) qui permettrait d’éviter la fermeture, des bars, des restaurants, mais aussi des salles de sports."

Les responsables niçois de l'UMIH, l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie espèrent être entendus par le préfet des Alpes-Maritimes. Les gérants de bars et de restaurants niçois sont prêts à manifester s'ils ne sont pas entendus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess