Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les restaurateurs nîmois se préparent déjà à rouvrir leurs terrasses

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Emmanuel Macron a indiqué jeudi soir qu'il comptait rouvrir certains lieux culturels et les terrasses des restaurants et cafés à partir de la mi-mai. À Nîmes, les restaurateurs se tiennent prêts.

Rue Fresque à Nîmes. Photo d'illustration.
Rue Fresque à Nîmes. Photo d'illustration. © Radio France - Sylvie Duchesne

Au fond de la brasserie d'Ollivier Abello, boulevard Jean-Jaurès à Nîmes, les chaises et tables sont entassées. Plus qu'à les sortir sur la terrasse. "Nous on est prêts, assure le gérant, derrière le comptoir. La machine est prête, les sets sont prêts à être sortis. Du jour au lendemain, on peut servir les gens, sur la terrasse en tout cas !"

Justement, la lumière commence à arriver au bout du tunnel. Jeudi soir, Emmanuel Macron a indiqué qu'il comptait rouvrir certains lieux culturels, les musées notamment, et les terrasses des restaurants et cafés. Une ouverture qui se ferait de façon territorialisée. 

"Du jour au lendemain on peut servir les gens, sur la terrasse en tout cas !"

Dans la brasserie voisine, au Pantel, on enchaîne les ventes à emporter. Avant de rouvrir la terrasse, il y a encore un peu de travail : "refaire les stocks à niveau, dépoussiérer, voir l'hygiène des sanitaires, énumère le gérant Eric Pantel. On a refait la peinture, les éclairages, la décoration, mais ça ne fait pas tout, il y a quand même du boulot."

Du côté des règles sanitaires, les patrons sont plutôt rassurés. Ils ont l'habitude maintenant. A la pizzeria La Locanda, Elise Bodin prévoit quand même quelques ajustements : "on va très certainement faire une demande d'extension de terrasses pour essayer de récupérer un nombre de couverts maximal en respectant les distanciations sociales."  

"Est-ce qu'il faut embaucher ? On fait tout à tâtons, c'est très stressant. Ce n'est pas une vraie délivrance."

L'associée du restaurant italien n'a que cinquante places à l'extérieur. "C'est bien beau de rouvrir, mais seulement les terrasses ça nous diminue beaucoup les places dont on est inquiets pour l'avenir, confie-t-elle. Et puis il faut réorganiser les équipes, on est sur un mode de vente à emporter en ce moment, c'est très différent. Est-ce qu'il faut embaucher ? On fait tout à tâtons, c'est très stressant. Ce n'est pas une vraie délivrance."

Jusqu'à 90% du chiffre d'affaire en terrasses

Place d'Assas,  le directeur du Danieli, Guillaume Allary anticipe déjà les recrutements. "On est dans les entretiens d'embauche, explique-t-il, au milieu des travaux en cours dans son restaurant. On espère boucler tout le personnel à la fin du mois ou au début du mois de mai. On doit être prêts, on ne peut pas se rater."

Les restaurateurs nîmois restent confiants : à la belle saison, les terrasses représentent jusqu'à 90 % de leur chiffre d'affaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess