Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les usines Renault de Seine-Maritime reprennent leur activité

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

La reprise des activités de production se fait au compte-goutte dans les usines Renault de Seine-Maritime. Le site de Cléon près de Rouen a repris ce lundi avec 200 personnes sur 4 000. Celui de Sandouville près du Havre doit reprendre mardi 28 avril avec une équipe au lieu de deux.

L'usine Renault de Sandouville rouvre mardi 28 avril avec seulement une équipe par jour au lieu de deux
L'usine Renault de Sandouville rouvre mardi 28 avril avec seulement une équipe par jour au lieu de deux © Maxppp - Thomas Padilla

Le constructeur automobile Renault rouvre ses usines partout en France. Il y a deux sites en Seine-Maritime : celui de Cléon près de Rouen qui fabrique des moteurs et celui de Sandouville près du Havre qui produit des véhicules utilitaires. L'usine de Cléon qui compte près de 4 000 salariés a rouvert lundi 20 avril 2020 avec environ 150 à 200 personnes et celle de Sandouville qui emploie près de 3 000 personnes va redémarrer a minima mardi 28 avril. Les deux usines étaient fermées depuis le lundi 16 mars face à l'épidémie de coronavirus. 

"Un petit démarrage"à Sandouville

L'usine de Sandouville est la plus grosse du bassin Havrais avec quasiment 3 000 salariés. Elle est à l'arrêt depuis le 16 mars et depuis les négociations se sont enchaînées pour reprendre l'activité. Ça sera donc mardi 28 avril, mais un "petit démarrage", précise la direction, avec une équipe par jour au lieu de deux, ce qui représente 20% de la cadence journalière. Les métiers administratifs resteront en télétravail et pour les ouvriers, la prise de température sera obligatoire à la maison puis à l'entrée du site. Ils devront éviter le co-voiturage. Ceux qui viennent en car affrétés par l'entreprise auront un transport aménagé, à savoir une personne assise un siège sur deux et en quinconce.

Dans l'usine, le port du masque sera obligatoire, du gel hydroalcoolique à disposition, davantage de pause aménagées pour se laver les mains et désinfecter la chaîne de production. Il y aura aussi un sens de circulation spécifique mis en place. Des mesures saluées par certains syndicats comme Force Ouvrière, qui regrette cependant que la direction n'attendent pas la fin du confinement total pour reprendre la production.

Une reprise d'activité incohérente pour la CGT de Cléon

On met notre vie en jeu en retournant aujourd'hui massivement au travail

Depuis lundi 20 avril, près de 200 ouvriers ont repris le chemin de l'usine de Cléon près de Rouen. Ils vont y fabriquer des moteurs qui seront ensuite envoyés dans les autres usines du groupe, comme Sandouville par exemple. Dans cette usine où un salarié est mort du Covid-19, d'après la CGT, les salariés "ont parfois la peur au ventre" de reprendre le travail malgré les mesures sanitaires de précaution prises par leur entreprise. Pour le syndicat, c'est incohérent de faire reprendre le travail à des centaines d'employés alors que les scientifiques et le gouvernement prônent un confinement total jusqu'au 11 mai : "On met notre vie en jeu en retournant aujourd'hui massivement au travail, dit-il. Nous pensons qu'aujourd'hui ce n'est pas prioritaire de produire des moteurs et des boîtes de vitesse."

ECOUTEZ Pascal Le Manach, délégué CGT chez Renault Cléon

A la CGT nous pensons qu'aujourd'hui ce n'est pas prioritaire de produire des moteurs et des boîtes de vitesse.

Pour le site de Cléon aussi, la direction parle de redémarrage très progressif avec notamment beaucoup d'information à destination des salariés pour adopter de nouvelles pratiques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess