Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement - Mémorial de Caen : "On ne peut pas ne rien faire en Normandie pour le 6 juin"

Le Mémorial qui accueille 100.000 visiteurs l'été a fermé ses portes le 13 mars dernier. Son directeur espère qu'il pourra rouvrir en juillet. Il réfléchit aussi à pouvoir proposer quelque chose de symbolique avec les autres musées pour le 6 juin et l'anniversaire du débarquement en Normandie.

Le Mémorial de Caen est fermé depuis le début du confinement lié au coronavirus
Le Mémorial de Caen est fermé depuis le début du confinement lié au coronavirus © Maxppp - OLIVIER BOITET

Le Mémorial de Caen est fermé depuis le 13 mars et le début du confinement lié au coronavirus. Sur ces 100 salariés, 90% sont au chômage partiel. Son directeur, Stéphane Grimaldi, ne cache pas son inquiétude : "On le vit avec inquiétude parce qu'il s'agit de nos emplois et de la disparition de nos fonds propres. Il s'agit surtout d'activité saisonnière qui fait 90% de son chiffre d'affaire entre mars et octobre. Et ça nous sommes des centaines en Normandie dans ce cas. Ce sont des années de travail qui s'envolent."

"On est complètement dans le flou"

Les dernières déclarations du gouvernement liées aux mesures de déconfinement laissent le Mémorial de Caen dans l'incertitude. Son directeur Stéphane Grimaldi espère pouvoir rouvrir les portes dès juillet mais sans aucune certitude. "On est complètement dans le flou et on a compris qu'on le resterait assez longtemps d'ailleurs. J'anticipe une reprise peut-être début juillet. Je ne crois pas à une reprise malheureusement en juin. Le  Premier Ministre a dit qu'il y avait des petits et des grands musées. Je ne sais pas ce que cela veut dire mais comme on reçoit l'été environ un peu plus de 100.000 personnes rien qu'au Mémorial de Caen comment voulez-vous que l'on fasse ?", explique-t-il. 

"Le 6 juin, en Normandie,  on ne peut pas ne rien faire"

David Grimaldi espère cependant pouvoir symboliquement proposer un rendez-vous pour le 76e anniversaire du Débarquement en Normandie. "J'attends que le préfet que j'ai rencontré récemment au Mémorial et qui a été très attentif à nos problèmes nous donne une autorisation d'ouvrir. Ce que je voudrai, ce serait de faire quelque chose le 06 juin, symboliquement, avec les autres musées, trouver une idée. Je rappelle que le 6 juin, c'est le début d'une bataille qui va tuer un peu plus de 100.000 personnes et qui va en estropier 150.000 au bas mot et qui durera trois mois. Le 6 juin, en Normandie,  on ne peut pas ne rien faire donc je réfléchis à ce que l'on pourrait faire mais je ne réfléchirai pas seul évidemment. C'est quelque chose qui nous concerne tous."

Cette saison estivale ne sera pas comme les autres a rappelé le secrétaire d'Etat au Tourisme en raison du coronavirus. Il invite les Français qui ne pourront pas partir à l'étranger à découvrir les lieux près de chez eux. Le secteur du tourisme en Normandie et le Mémorial l'espèrent tous.

"Peut-être que cet été on aura malheureusement le choix que de rester à côté de chez soi"

"On espère que finalement le tourisme dans les années qui viennent va être une tourisme plus intelligent, de proximité , plus écologique, plus réfléchi et moins consommateur. Je pense que c'est ça, l'avenir du tourisme en France et dans le monde. Peut-être que déjà cet été va permettre à nos voisins, nos concitoyens de découvrir qu'ils habitent dans des régions extraordinaire. Ils le savent mais on a toujours la tentation d'aller ailleurs. Peut-être que cet été on aura malheureusement le choix que de rester à côté de chez soi", affirme Stéphane Grimaldi.

"70% à 80% de notre chiffre d'affaires, on le fait maintenant dans notre secteur"

Financièrement, le Mémorial de Caen peut surmonter la crise mais va souffrir du manque de visiteurs. "Depuis 15 ans, on est très économe. On avait des fonds propres très important mais tous nos fonds vont disparaître. 70 à 80% de notre chiffre d'affaire, on le fait maintenant dans notre secteur. Pour ceux qui n'ont pas de trésorerie, la difficulté est déjà là. Pour ceux qui en ont très peu, cela va arriver très vite. Et pour ceux qui en ont, cela va être l"hiver.", souligne son directeur. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess