Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : Michelin relance partiellement la production dans trois usines

Les usines de La Combaude à Clermont-Ferrand, Blavozy en Haute-Loire et Troyes vont retrouver un peu d'activité. Michelin a décidé de relancer la production dans ces usines, uniquement pour les pneus de génie civil.

L'usine Michelin de Blavozy, près du Puy
L'usine Michelin de Blavozy, près du Puy © Radio France - Margaux Caroff

Ils devraient être une vingtaine de salariés à reprendre le chemin de l'usine de Blavozy ce mardi matin. Ils ne vont pas relancer la production immédiatement mais faire la maintenance nécessaire avant de relancer les machines. Ils devraient être un peu plus nombreux au fil de la semaine, jusqu'à être une cinquantaine pour la reprise effective de la production, lundi prochain

L'usine de Blavozy fabrique des pneus de génie civil, pour les engins de chantier. Un secteur où la demande reste importante ce qui explique la décision de relancer la production. C'est également le cas pour le secteur agricole, spécialité du site de Troyes. Enfin à l'usine clermontoise de La Combaude, ce ne sont pas des pneus qui sont fabriqués mais des moules, destinés à plusieurs sites Michelin à l'étranger qui sont toujours en production.

Un désaccord syndical

Il y a deux semaines, la décision de Michelin de fermer (presque) toutes les usines françaises, et de plusieurs autres pays, avait été saluée par les syndicats. Cette fois, ils n'apprécient pas la décision de relancer la production, même si c'est dans trois usines et sur quelques lignes de production. Les CSE extraordinaires qui ont eu lieu sur les différents sites depuis vendredi ont tout de même permis de définir les mesures à mettre en oeuvre pour cette reprise

Les salariés seront notamment tous équipés de masques et devront se laver régulièrement les mains avec du gel hydroalcoolique. Ils devront rester éloignés les uns des autres. La direction s'est engagée à ne pas forcer les salariés qui ne voudraient pas reprendre le travail et à ne pas les sanctionner. Ils seront placés en chômage partiel. Un dispositif notifié par écrit à chaque salarié. 

Quelques usines Michelin ont conservé une activité, limitée, ces deux dernières semaines. C'est le cas à Clermont de Chantemerle (logistique) et Cataroux (pneus de guidage pour les métros), Bourges (aérien) et Montceau-les-Mines (Défense).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu