Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : ouverture des cinémas le 15 décembre, un soulagement pour le directeur du cinéma de Pessac

-
Par , France Bleu Gironde

Emmanuel Macron a annoncé ce mardi la réouverture des salles obscures le 15 décembre si la situation sanitaire le permet. Une bonne nouvelle pour François Aymé, directeur du cinéma Jean Eustache à Pessac et président de l’association française des cinémas d’art et d’essai, mais il reste prudent.

Cinéma (illustration)
Cinéma (illustration) © Radio France - IP3 PRESS/MAXPPP

Emmanuel Macron appelle à poursuivre les "efforts" dans la lutte contre le Covid-19 car si "nous avons freiné la circulation du virus", il "demeure très présent". Le chef de l'Etat s'est adressé de nouveau aux Français ce mardi 24 novembre pour annoncer les nouvelles mesures liées à ce deuxième confinement et fixer le cap dans la crise sanitaire. 

Parmi les trois dates clés annoncées : le 15 décembre. Date d'une possible levée du confinement remplacé par un couvre-feu national de 21 heures à 7 heures avec une exception pour les soirées du 24 et du 31 décembre. C'est également à cette date que les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront rouvrir si le confinement est bien levé. "Nous soutenons tous les acteurs de la culture qui ont tenu, innové, su trouver de nouveaux publics dans ce contexte si difficile", a salué le chef de l'Etat lors de son allocution. 

Une annonce saluée dans le secteur culturel. "La période de Noël est une période importante d'un point de vue économique et symbolique donc c'est vraiment un point très positif", se réjouit François Aymé, directeur du cinéma Jean Eustache à Pessac et président de l’association française des cinémas d’art et d’essai. Mais il reste toutefois des interrogations auxquelles il faudra vite répondre selon lui. 

Quel protocole ? 

L'annonce d'Emmanuel Macron a soulevé quelques questions, notamment concernant le protocole sanitaire. "On ignore ce que signifie un protocole strict. Est-ce qu'il s'agit de la jauge déjà limitée à 60 % ? J'imagine qu'il y aura des discussions. Les exploitants de salles sont prêts à faire des efforts mais il faut que ça soit un vrai motif sanitaire et que ça ne soit pas trop pénalisant", explique le président de l’association française des cinémas d’art et d’essai.

François Aymé souligne notamment l'importance de connaître ces détails rapidement pour pouvoir s'organiser auprès des distributeurs de films : "Il est impératif que, d'ici quelques jours, on connaisse les sorties des films et que ce protocole ne soit pas trop strict. Les distributeurs peuvent très bien estimer que c'est trop compliqué de sortir leur film en décembre et donc décider de le sortir plus tard ... Avec les films arrêtés fin octobre il y a déjà une belle offre, mais le public a envie aussi de voir des nouveaux films donc c'est un paramètre très important."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess