Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : pas d'aides pour les entreprises avec un siège dans un paradis fiscal, prévient Bruno Le Maire

-
Par , France Bleu

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé ce jeudi, sur franceinfo, que les entreprises qui ont leur siège ou des filiales dans un paradis fiscal ne pourront pas bénéficier des aides que l'Etat met en place pour lutter contre les effets du confinement.

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.
Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire. © Maxppp - Christophe Morin

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé jeudi que la France n'accorderait pas d'aides pour faire face à la crise du coronavirus aux entreprises basées ou ayant des filiales dans les paradis fiscaux.

"Il y a des règles à respecter"

"Cela va de soi qu'il y a des règles qu'il faut respecter", a martelé le ministre. "Si vous avez bénéficié de la trésorerie de l'Etat, vous ne pouvez pas verser de dividendes et vous ne pouvez pas racheter des actions. Et si jamais votre siège social est implanté dans un paradis fiscal, il est évident que vous ne pourrez pas bénéficier du soutien public", a-t-il déclaré.

"Il m’est déjà arrivé de refuser un prêt pour des entreprises importantes parce que ces entreprises avaient versé des dividendes. L'Etat n’est pas là pour financer la trésorerie pour les actionnaires. Je ne vous donnerai pas de noms, mais je pense que c'est un signal clair pour toutes les grandes entreprises qui veulent avoir un prêt garanti par l'Etat. Il faut évidemment qu'elles ne versent pas de dividendes à leurs actionnaires", a prévenu Bruno Le Maire.

Déjà 40 milliards d'euros prêtés aux entreprises

La somme totale des prêts garantis par l'Etat accordés aux entreprises pour faire face à leurs problèmes de trésorerie approche les 40 milliards d'euros, a indiqué mercredi le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq. 251.000 prêts avaient été accordés mercredi soir, pour un montant moyen de 140.000 euros.  

Le président de la République Emmanuel Macron avait annoncé le 16 mars que ce dispositif de prêts garantis par l'Etat pour faire face aux conséquences économiques du coronavirus pourrait aller jusqu'à 300 milliards d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess