Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Plus de 19 000 entreprises ont demandé un prêt garanti par l'État dans le Grand Est

19 219 entreprises du Grand Est ont demandé le PGE, le prêt garantit par l'État, pour faire face à l'épidémie de coronavirus et à la baisse de l'activité. Dans neuf cas sur dix, il s'agit d'une TPE, selon des chiffres fournis par Bercy.

La plupart des prêts ont été demandés par les TPE dans le Grand Est (photo d'illustration)
La plupart des prêts ont été demandés par les TPE dans le Grand Est (photo d'illustration) © Maxppp - Vincent Isore

Le ministère de l'Économie a fourni jeudi matin les chiffres concernant les demandes de PGE, prêt garanti par l'État, dans la région Grand Est. 19 219 entreprises ont déposé un dossier. Dans neuf cas sur dix, il s'agit d'une TPE, c'est à dire une entreprise avec moins de dix salariés. 

Entreprises ayant demandé un prêt garanti par l'État.
Entreprises ayant demandé un prêt garanti par l'État. - Banque de France

Les principaux secteurs concernés sont le commerce, l'hôtellerie-restauration et le BTP-immobilier, comme l'illustre ce graphique ci-dessous.

Demandes de PGE par secteur d'activité.
Demandes de PGE par secteur d'activité. - Banque de France

Le ministère rappelle que le prêt peut représenter jusqu’à 3 mois du chiffre d'affaires 2019, ou deux années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. Aucun remboursement n’est exigé la première année et l’entreprise peut choisir ensuite d’amortir le prêt sur une durée maximale de cinq ans.

Au 30 avril, plus de 50 milliards d’euros de PGE ont été accordés en France, à plus de 322 000 entreprises.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess