Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : quand la crise ouvre des débouchés à une productrice de farine du Loiret

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Marine Guérineau s'est lancée l'an dernier dans la fabrication de farine sur la ferme familiale, à Attray, près de Pithiviers. Depuis quelques jours, elle est très sollicitée par les grandes surfaces actuellement en rupture de stocks sur la farine. Elle a déjà vendu 700 kg.

Marine Guérineau devant ses installations
Marine Guérineau devant ses installations - Marine Guérineau

" C'est un peu le monde à l'envers" s'amuse Marine Guérineau. Cette productrice de farine, qui a démarré son activité il y a seulement 16 mois, au lieu dit Frapuy, sur la commune d'Attray,  vit un moment un peu particulier. Jusqu'à présent, elle ne faisait que de la vente à la ferme et à quelques boutiques spécialisées sur le Loiret. Mais, depuis quelques jours, elle est sollicitée par la grande distribution.

" Je suis inscrite sur la plateforme Approlocal qui met en relation des producteurs locaux et des acheteurs. C'est comme ça que j'ai été contactée par plusieurs grandes surfaces." En quelques jours, Marine Guérineau a vendu 700 kg de farine aux Carrefour de Dadonville et Malesherbes ainsi qu'au Leclerc de Fleury les Aubrais. " Ils ont passé commande très vite, ils n'ont même pas négocié le prix" explique la jeune cheffe d'entreprise. 

J'espère qu'ils se souviendront de nous après la crise

Avant même les mesures de confinement, les supermarchés ont été dévalisés en pâtes, en riz, en œufs et en farine. Et aujourd'hui, certains ont dû mal à être livrés en farine par leurs fournisseurs habituels, notamment les Grands Moulins de Paris. " Du coup, c'est totalement nouveau pour moi" explique Marine Guérineau, " Ce sont eux qui viennent nous démarcher. On a presque l'impression qu'on les sauve tellement ils n'ont plus de farine." On peut donc parler d'une aubaine pour la jeune productrice qui n'est pas dupe non plus : " Pour la grande distribution et les grandes surfaces, il faut que ce soit un signal. On était là avant, on est là pendant la crise, j'espère qu'on se souviendra de nous après." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu