Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : quels marchés restent ouverts en Seine-Maritime et dans l'Eure ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

C'est l'une des règles du confinement mis en place contre le coronavirus Covid-19 : les marchés en plein air sont interdits... sauf dérogation ! France Bleu Normandie vous dresse la liste des marchés autorisés à ouvrir en Seine-Maritime et dans l'Eure. Une liste évolutive !

En Seine-Maritime et dans l'Eure, des dizaines de communes ont demandé une dérogation pour autoriser la tenue de leur marché en plein air.
En Seine-Maritime et dans l'Eure, des dizaines de communes ont demandé une dérogation pour autoriser la tenue de leur marché en plein air. © Radio France - Olivier Duc

Le premier ministre Edouard Philippe l'a annoncé ce lundi 23 mars au soir : les marchés en plein air sont interdits pendant la période de confinement. Un moyen de lutter contre le coronavirus Covid-19 et d'empêcher au maximum les regroupements de personnes. L'interdiction s'accompagne d'une possibilité de demander une dérogation, accordée ou non par la préfecture. Comment ça se passe dans nos marchés de Seine-Maritime et de l'Eure ?

Des dizaines d'autorisations

Ce jeudi 26 mars 2020 au matin, il n'y avait neuf exceptions pointées par les services préfectoraux seino-marins et eurois, par le biais d'arrêtés publiés respectivement les 24 et 25 mars. Dès la fin de journée, la liste s'est considérablement allongée avec 35 communes autorisées à ouvrir leur marché dans l'Eure :

  • Appeville-Annebault
  • Bourneville
  • Bosc-du-Theil
  • Canappeville
  • Charleval
  • Conches-en-Ouche
  • Croix-St-Leufroy
  • Douains
  • Epaignes
  • Ezy-sur-Eure
  • Fleury-sur-Andelle
  • Gasny
  • Grand-Bourgtheroulde
  • Hondouville
  • Ivry-la-Bataille
  • la Barre-en-Ouche
  • la Ferrière-sur-Risle
  • la Neuve-Lyre
  • Landepéreuse
  • le Vaudreuil
  • Lieurey
  • Martainville
  • Ménilles
  • Montreuil-l'Argille
  • Quillebeuf-sur-Seine
  • Quittebeuf
  • Rugles
  • St-Georges-du-Vièvre
  • St-Germain-la-Campagne
  • St-Ouen-du-Tilleul
  • St-Pierre-de-Vauvray
  • St-Maclou
  • Serquigny
  • Thiberville
  • Tillières-sur-Avre

Des marchés eurois autorisés "pendant la période d'état d'urgence sanitaire". En Seine-Maritime, les 24 communes suivantes peuvent ouvrir leur marché "jusqu'au 15 avril" :

  • Ambrumesnil
  • Anneville-Ambourville
  • Arques-la-Bataille
  • Bacqueville-en-Caux
  • Berneval-le-Grand
  • Duclair
  • Envermeu
  • Fontaine-le-Dun
  • Foucarmont
  • La Bouille
  • La Feuillie
  • La Neuville Chant d'Oisel
  • Le Tréport
  • Le Mesnil Réaume
  • Londinières
  • Longueville sur Scie
  • Mannevilette
  • Neuville les Dieppe
  • Nointot
  • Saint Jacques sur Darnétal
  • Saint Martin Osmonville
  • Saint Martin de Boscherville
  • Sotteville-sur-Mer
  • Tourville-sur-Arques 

"On a un marché rural (...) qui bénéficie aux personnes âgées, à mobilité réduite." - Jérôme Pasco, adjoint au maire de Conches-en-Ouche (Eure)

Pour Jérôme Pasco, adjoint au maire à Conches-en-Ouche dans l'Eure, conserver ce rendez-vous est primordial pour ses administrés. "On a un marché rural, le dernier du canton, qui bénéficie aux personnes âgées, à mobilité réduite, ou qui n'ont pas de transports pour aller dans un supermarché." 

Et tant pis si ce jeudi 26 mars au matin, ils n'étaient que quelques dizaines au lieu des centaines de visiteurs habituellement. "On a des habitués qui ont besoin de ce marché", insiste Jérôme Pasco. "Supprimer cela aurait été dommage, ça aurait éloigné nos riverains de ce que proposent nos producteurs locaux."

C'est également un moyen de les encourager au mieux, les producteurs locaux, très touchés par le confinement et ses conséquences économiques : "Nous avions six camelots ce matin, au lieu d'une trentaine habituellement !" La préfecture limite Conches-en-Ouche à huit exposants maximum.

Situation évolutive

Cette liste, nous dit-on en préfecture, est encore susceptible de s'allonger, car de nombreux dossiers sont en cours d'instruction

"On a envoyé les derniers éléments ce matin (jeudi 26 mars, ndlr)", confirme Jean Delalandre, maire de Duclair (Seine-Maritime). "La réponse doit venir dans les prochaines heures."

Consignes de sécurité adaptées

Dérogation, oui, mais pas de n'importe quelle manière : même s'il se tient, le marché ne pourra pas se faire sans consignes strictes contre le coronavirus. Pour ce qui est de l'Eure, ces recommandations sont carrément inscrites noir sur blanc :

  • Seuls les exposants de produits alimentaires sont acceptés.
  • Les stands doivent être installés à cinq mètres l'un de l'autre sur une allée, et laisser au moins quatre mètres avec l'exposant d'en face.
  • Il faut une réserve d'eau et des solutions hydroalcooliques dans chaque étal.
  • Pas plus de 100 personnes autorisées sur la zone du marché.
  • Pas de "poignée de main ou d'embrassade" pendant la durée des achats, ni entre exposants, ni entre visiteurs.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu