Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Renault négocie pour rouvrir ses usines en Seine-Maritime

Depuis le 16 mars, les sites Renault de Sandouville prés du Havre et de Cléon prés de Rouen sont fermés, les salariés en chômage partiel. Mais depuis plusieurs jours, les réunions s'enchaînent pour envisager un scénario de reprise de la production.

Le Site de Renault-Sandouville près du Havre n'avait pas connu de vague d'embauches depuis 2002.
Le Site de Renault-Sandouville près du Havre n'avait pas connu de vague d'embauches depuis 2002. © Radio France - Olivier Duc

Les constructeurs automobiles en pleine négociation pour relancer leur production. Chez PSA, Toyota, Renault, les réunions s'enchaînent pour trouver un terrain d'entente avec les syndicats sur une future reprise des activités. En Seine-Maritime, Renault a deux usines : celle de Cléon prés de Rouen et celle de Sandouville prés du Havre, ce qui représente environ 7 000 salariés, qui sont dans l'incertitude.

Une reprise avant le déconfinement ?

Les 7 000 salariés seino-marins sont donc au chômage partiel depuis la fermeture des leurs usines le 16 mars. Ils attendent des nouvelles de leur direction d'après le syndicat Force Ouvrière , représenté à Sandouville par Fabien Gloaguen : "Que la direction dans un premier temps communique auprès des salariés de ce qu'elle veut mettre en place et dans un deuxième temps qu'elle définisse une date de reprise."

Les salariés ne savent rien"

Mercredi, il y a eu un nouveau Comité Social Economique, en présence de l'inspection du travail. La direction aurait aimé rouvrir le site lundi 20 avril mais cela risque d'être très compliqué. Malgré la batterie de mesures proposées : prise de température des salariés chez eux puis à l'entrée de l'usine; masques obligatoires pour tous; pause de 10 min toutes les heures pour nettoyer les outils de travail ou bien encore se rendre de manière individuelle sur le site. Beaucoup de salariés viennent d'habitude par le cars affrétés par l'entreprise. 

Une date de réouverture de l'usine de Sandouville pourrait être fixée jeudi prochain, lors d'un nouveau CSE.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess