Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : reports de charges et de prélèvements pour alléger les entreprises

-
Par , France Bleu Paris

Face à l'épidémie de coronavirus, l'activité des entreprises est soit ralentie, voire même à l'arrêt. Des mesures économiques et administratives ont donc été prises par le gouvernement afin d'alléger les charges et les prélèvements des entreprises.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Bruno Levesque

Il y a une semaine, le lundi 16 mars, Emmanuel Macron annonçait la mise en place d'une période de confinement tout en affirmant que les entreprises en difficultés n'auraient "rien à débourser, ni les impôts, ni les cotisations sociales". Les petites et moyennes entreprises, frappées de plein fouet par la crise du coronavirus, sont dans l'attente de mesures concrètes pour faire face à la crise. Certaines sont encore floues mais elles progressivement à se mettre en place.

Une aide de 1500 euros

Au lendemain du discours d'Emmanuel Macron sur la période de confinement, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, a annoncé la création d'une aide forfaitaire et de 1500 euros, versée aux entreprises en difficultés. Seules les entreprises au chiffre d'affaires annuel inférieur à un million d'euros pourront en bénéficier. Plusieurs conditions ont été instaurées : avoir été concerné par une fermeture pour des raisons sanitaires (restauration, commerces non-alimentaires, tourisme) ou avoir perdu au moins 70% de son chiffre d'affaires au mois de mars 2020 par rapport à mars 2019.

Selon Bercy, au moins 600 000 pourraient avoir recours à ce dispositif. La demande sera à réaliser en ligne, sur un formulaire disponible sur le site des impôts à partir du 31 mars.

Reports de prélèvements

Des délais vont également être accordés pour le paiement des loyers, de factures d'eau de gaz et d'électricité. C'est le cas également pour les prêts bancaires. Cela n'est pas automatique, il faut en faire la demande auprès de son banquier qui ne peut pas refuser. Le report des prélèvements est garanti par la Banque Publique d'investissement.

Enfin, les cotisations salariales ne vont pas être prélevées par l'Urssaf ce mois-ci. Ce n'est pas automatique. Pour bénéficier du report, il faut faire une demande au préalable sur le site de l'Urssaf.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu