Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : plusieurs millions d'euros de pertes pour le Zoo de La Flèche et le parc Papéa

Près de six millions d'euros de pertes pour le zoo de La Flèche et un million pour le parc d'attraction Papéa près du Mans. C'est le premier bilan de ces deux sites touristiques de la Sarthe en raison du confinement.

Les portes du zoo de La Flèche vont rester fermées encore plusieurs semaines
Les portes du zoo de La Flèche vont rester fermées encore plusieurs semaines © Radio France - Christelle Caillot

Le zoo de La Flèche et le parc d'attractions Papéa subissent de lourdes pertes financières avec le confinement du au Coronavirus. Les deux sites touristiques restent fermés mais les charges courantes s'accumulent.

Au moins 35% du chiffre d'affaires en moins au zoo de La Flèche 

"Nous avons fermé le parc dès le début du confinement"souligne Céline Talineau, la directrice du zoo de la Flèche. "Mais depuis, trente personnes travaillent dont 12 sur le site. Elles se relaient chaque jour sur le parc pour assurer le suivi des 1.500 animaux et l'entretien courant du parc. Il y a les soigneurs animaliers et une partie de l'équipe technique pour assurer la maintenance et les espaces verts des 18 hectares du parc. Les 60 saisonniers qui avaient été recrutés sont dans l'attente de savoir quand ils pourront commencer à travailler". 

"Déjà, il faut savoir que un parc comme le notre, entre octobre et mars, on a beaucoup plus de dépenses que de recettes. On a les salariés, et très peu de visiteurs. Avril est un mois où l'on commence à repartir en terme de trésorerie. Aujourd'hui, très clairement, si on reste fermé sur avril, mai et juin, on devrait finir la saison avec moins 35% de chiffres d'affaires et encore si on fait de bons chiffres pendant l'été".   

"En revanche, bonne nouvelle pour nos animaux, on n'a pas de problème ni pour les nourrir ni pour les soigner. C'est vrai que c'était notre crainte depuis le début du confinement mais tout va bien à ce niveau. On a contacté tous nos fournisseurs e tout va bien. Pour les soins, nos deux vétérinaires sont en astreinte et on dispose d'une clinique vétérinaire".   

L'agrandissement de l'enclos des ours polaires remis en question
L'agrandissement de l'enclos des ours polaires remis en question © Radio France - Christelle Caillot

L'agrandissement du parc des ours polaires remis en question

"On avait un beau projet cette année, c'était celui de l'agrandissement de l'enclos des ours polaires" rajoute Céline Talineau, la directrice du zoo de la Flèche. "On devait presque tripler la surface de l'enclos actuel pour accueillir une femelle. On était à mi-parcours quand on a du arrêter le chantier avec le confinement. Actuellement, on réfléchit pour décider si on reprend ou pas le chantier. C'est compliqué, car comme tout le monde, on ne sait pas quand on va pouvoir rouvrir ni comment. C'est trop tôt pour le dire mais on espère redémarrer le chantier à l'automne, mais on n'a pas vraiment de vision". 

Chez Papéa, on va faire appel aux banques 

Papéa, le parc d'attractions de 35 manèges près du Mans devait rouvrir pour ce week-end de Pâques. "Les 70 saisonniers avaient été recrutés" souligne Florian Sacreste, le directeur du parc, "et il sont dans l'attente comme au zoo de savoir s'ils pourront venir travailler et à quelle date. Le parc a également 17 salariés à temps plein. La moitié de l'équipe est en chômage partiel".   

La boutique de Papéa sera fermée encore plusieurs semaines
La boutique de Papéa sera fermée encore plusieurs semaines © Radio France - Christelle Caillot

"Nous, on a une activité saisonnière et on est ouvert de début avril à jusqu'à fin septembre" poursuit Florian Sacreste, le directeur du parc. "Du coup, on voit bien que l'on risque d'avoir 50% de notre saison où l'on ne va pas pouvoir ouvrir. Autrement dit, ça veut dire, un tiers du chiffre d'affaires en moins soit plus d'un million d'euros de pertes. Du coup, on va faire comme la plupart des entreprises, c'est-à-dire qu'il y a des prêts garantis par l'état. On est en train de monter un dossier pour le présenter aux banques. On peut aller sur un montant qui peut représenter jusqu'à 25% du chiffre d'affaires. On pourra ainsi payer les pertes sur plusieurs années; on n'aura pas de problème pour la continuité du parc, mais on sera sûrement obligé de réduire les investissements". Autre coup dur pour Papéa, cette année. Leur manège de montgolfière qui était l'une de leur nouveauté est toujours bloqué en Italie près de Venise.

Les chiffres du zoo de la Flèche et de Papéa

Le zoo de La Flèche 

  • Un parc de 18 hectares
  • 16 millions d'euros de chiffres d'affaires
  • 1.500 animaux
  • 100 naissances par an  
  • 400 tonnes de nourriture par an dont 90 de fruits et légumes

Papéa 

  • 35 manèges
  • 200.000 visiteurs
  • Près de 4 millions d'euros de chiffre d'affaires
  • 17 temps plein et entre 70 et 110 saisonniers
Choix de la station

À venir dansDanssecondess