Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : toutes les escales de paquebot annulées en avril au Havre

Le Havre, France

La saison touristique des croisières va débuter en avril au Havre mais les compagnies ont déjà annulé toutes leurs escales en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. C'est l'incertitude pour le mois de mai qui, traditionnellement, est celui où il y a les plus de croisières.

Le MSC Grandiosa au Havre
Le MSC Grandiosa au Havre © Radio France - Rudy Pupin

D'habitude, on voit ces énormes paquebots depuis l'Hôtel de ville du Havre, tout au bout de la perspective de la rue de Paris et surtout on croise les touristes appareils photo et plan en main... ça ne sera pas le cas du tout en avril car les 18 escales prévues ont toute été annulées à cause de la crise sanitaire lié au Covid-19. Il s'agit essentiellement des paquebots de la compagnie Aïda mais aussi Celebrity cruises, MSC, Royal Caribean ou encore Norwegian Cruises. 

30 escales prévues en mai pourraient être annulées

Traditionnellement la saison débute à Pâques mais déjà en mars, cinq dates ont été annulées. Les deux plus gros mois de l'année sont mai et septembre et actuellement c'est le flou total pour le mois de mai. L'office de tourisme du Havre n'a pour l'heure aucune réponse des compagnies. Normalement trente escales sont prévues avec des doubles escales programmées sur une dizaine de dates soit deux paquebots en même temps au terminal. En théorie cela représente prés de 6 000 touristes par jour qui font tourner l'économie locale. D'ailleurs nombreuses sont les professions qui sont impactées par ces annulations. C'est le cas des taxis et des autocaristes qui proposent des excursions partout en Normandie et jusqu'à Paris.

3 escales ont également été annulées à Cherbourg en avril.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu