Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Trouver un équilibre entre santé publique et santé économique"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

En cas de nouveau confinement, le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Meurthe-et-Moselle plaide pour d'avantage de concertations locales. François Pélissier craint qu'un confinement strict ne soit fatal pour certains secteurs.

François Pélissier, le président de la CCI de Meurthe-et-Moselle face à la presse, le 25 janvier 2021
François Pélissier, le président de la CCI de Meurthe-et-Moselle face à la presse, le 25 janvier 2021 © Radio France - Romain Berchet

La France sera-t-elle reconfinée ? Le gouvernement devrait trancher la question pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 ce mercredi lors d'un conseil de défense sanitaire à l'Elysée. Les acteurs du monde économique redoutent de devoir subir un confinement strict comme au printemps 2020. En Meurthe-et-Moselle, le président de la Chambre de commerce et d'industrie plaide pour une concertation afin d'adapter les mesures aux territoires. "La même décision ne peut pas s'appliquer de la même manière à Nancy, Strasbourg ou Brest. Tout le monde a sa spécificité", insiste François Pélissier. 

Les commerçants de Meurthe-et-Moselle ont déjà été impactés depuis début janvier avec l'avancée du couvre feu à 18 heures. "Le défi des prochains mois est simple : il faut trouver un équilibre entre santé publique et santé économique. L'un ne va pas sans l'autre", analyse François Pélissier. Le président de la Chambre de commerce et d'industrie reconnaît que l'équation n'est pas simple : "il s'agit de trouver un chemin entre le papier peint et le mur."

Les conséquences psychologiques

Peu importe sa forme et sa durée, le troisième confinement aura des lourdes conséquences sur le moral et le mental des commerçants. C'est l'intime conviction du président de la Chambre de commerce et d'industrie de Meurthe-et-Moselle : "Pour les patrons de commerces, le bout du tunnel est reporté de mois en mois. Là les perspectives sont tellement lointaines, je pense aux bars et restaurants, que les gens vont psychologiquement et économiquement sombrer."

Un confinement strict sur l'autel du maintien des capacités hospitalières pour les personnes les plus vulnérables, je crois que ça risque d'apporter un coup fatal à une grande partie de certains domaines économiques - François Pélissier

En cas d'annonce par Emmanuel Macron d'un reconfinement, François Pélissier plaide pour d'avantage de pédagogie pour facilité d'acceptabilité des Français face à ces nouvelles mesures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess