Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : un entrepreneur du BTP témoigne de " l'impossibilité de reprendre les chantiers "

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Depuis le début de la crise sanitaire du Coronavirus, le gouvernement aimerait que les entreprises du bâtiment et des travaux publics retournent sur les chantiers. C'est " impossible et incohérent " répond le patron d'une PME de Fèves.

95% des chantiers sont suspendus en Moselle
95% des chantiers sont suspendus en Moselle © Radio France - Isabelle Gaudin

Le Coronavirus impacte directement le BTP. 95% des chantiers sont à l’arrêt en Moselle. Le gouvernement, qui a promis la mise en place d’un guide des bonnes pratiques, espère une reprise prochaine de l’activité dans le bâtiment et les travaux publics. Mais les professionnels du secteur ne veulent pas prendre de risques. 

Le patron d' Effikass est dans ce cas. Sa PME, basée à Fèves est spécialisée dans le génie électrique. Elle emploie 18 salariés. Depuis le 17 mars dernier, Patrick Koltes a stoppé net ses 30 chantiers en cours, dont celui notamment de la nouvelle tribune Sud du Stade St Symphorien. 

Les ¾ de ces salariés ont été renvoyés à la maison. Les autres télés travaillent. Depuis son bureau, où il se rend chaque jour, ce chef d'entreprise n'envisage pas dans l'immédiat de retourner sur les chantiers. Il rappelle qu'il manque de gants et de masques pour ces équipes et que les gestes barrières contre les maladies sont difficilement applicables dans son secteur. 

Comment faire respecter les distances de sécurité dans une camionnette de chantier

Patrick Koltes explique aussi que ses fournisseurs sont, eux aussi à l'arrêt. Dans ce contexte, la PME refuse les rares demandes de reprises de chantiers, et ce malgré l'insistance des clients concernés. 

Patrick Koltes, le patron d' Effikass, une PME spécialisée dans le génie électrique

La priorité, c'est aussi les salaires de mars et le chômage partiel

Le patron d' Effikass se bat aussi pour obtenir de l'Etat des mesures de chômage partiel. " Les documents sont arrivés ce matin ", explique t-il, mais la " Direccte va mettre 15 jours pour nous répondre" , regrette-il. Ce chef d'entreprise doit aussi gérer la question des paies du mois de mars. Malgré la situation, il précise qu'elle seront versées !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu