Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : mort d'un salarié de l'usine Renault-Cléon ce week-end

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)
Cleon

Un homme de 56 ans, salarié de l'usine Renault à Cléon en Seine-Maritime, est mort du coronavirus. L'information révélée par la CGT est confirmée ce lundi 23 mars 2020 par la direction de l'usine fermée depuis une semaine.

L'usine Renault de Cléon est fermée depuis lundi 16 mars, 21h30.
L'usine Renault de Cléon est fermée depuis lundi 16 mars, 21h30. © Radio France - STEPHANIE JAUME

Un salarié de l'usine Renault de Cléon en Seine-Maritime est mort du coronavirus a-t-on appris ce dimanche 22 mars 2020. Information communiquée par la CGT de cette usine et confirmée ce lundi par la direction du site où travaillent plus de 4.000 personnes. L'homme avait 56 ans, il avait été diagnostiqué il y a plusieurs jours et était pris en charge. Son cas était connu lorsque l'usine Renault de Cléon a été fermée lundi dernier, le 16 mars, en raison de la crise sanitaire du coronavirus (l'usine de Sandouville, près du Havre, a également été fermée au même moment). 

Tristesse et mécontentement

Une semaine après la fermeture, à l'annonce de la mort d'un de leurs collègues de travail, "il y a beaucoup de tristesse" confie Pascal Le Manach, délégué CGT du personnel à Cléon. Mais les salariés ressentent aussi du mécontentement. "On nous disait : 'Pensez à vous laver les mains' mais on était toujours les uns à côté des autres, sans masques, jusqu'à lundi 21h30, heure à laquelle l'usine a enfin été fermée." On ignore si l'homme qui a succombé au virus avait contracté la maladie à l'usine mais pour Pascal Le Manach, la direction de Renault a fait prendre des risques à l'ensemble des personnels alors que "faire des moteurs aujourd'hui, ce n'est pas vital." 

Une cellule de soutien psychologique

Un CSE extraordinaire a été réuni ce lundi matin. Du côté de la direction de Renault, une "communication interne" est prévue. "Le groupe s'associe à la douleur de la famile, des proches et des collègues" indique-t-on au service de communication du groupe. Une cellule de soutien psychologique est proposée aux salariés de l'usine Renault de Cléon et les personnes qui ont été en contact avec ce salarié sont priées de se signaler si ce n'est pas déjà fait. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess