Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Périgord-Farines a dû embaucher pour faire face à l'explosion des achats

-
Par , France Bleu Périgord

La consommation familiale de farine a été multipliée par quatre avec le confinement, et la minoterie Périgord-Farines a dû s'organiser pour produire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ; l'entreprise de Busserolles a embauché dix intérimaires

La consommation de farine a explosé dès le début du confinement - photo d'illustration
La consommation de farine a explosé dès le début du confinement - photo d'illustration © Maxppp - Richard Villalon

C'est l'une des trois principales minoteries de France qui fournissent les grandes surfaces. Périgord-Farines, à Busseroles dans le nord de la Dordogne, fabrique et emballe les sachets de farine d'un kilo vendus par Leclerc, Système-U, Intermarché, ou encore Métro-France. Ses principaux concurrents sont Axiane-Meunerie en Bretagne et les Grands moulins de Paris

La minoterie de Dominique Allafort, spécialisée dans la fabrication des marques distributeur, s'est totalement réorganisée pour répondre à la demande depuis trois semaines. Les achats de farine dans les magasins ont été multipliés par quatre ou cinq pendant la première  semaine du confinement, et la demande aujourd'hui est toujours 50% plus importante que d'habitude. 

Une production en hausse de 50%

Périgord-Farines a embauché une dizaine d'intérimaires en complément de ses 35 salariés, pour faire tourner l'usine en continu, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. La production de la minoterie est passée de 900 tonnes par semaine à 1.400 tonnes. Dominique Allafort ne manque ni de blé ni de capacités de transformation en farine, mais sa minoterie est limitée par sa capacité de conditionnement.

Dominique Allafort a réussi à augmenter sa production de 50%

Périgord Farines a augmenté sa production de 50%
Périgord Farines a augmenté sa production de 50% - Francis Mathieu

En revanche, chez les minotiers qui fournissent les boulangers (comme la minoterie Duchez à Comberanche et Epluche) la production reste stable, voire recule un peu. Les boulangers ont en effet perdu la clientèle des cantines et des restaurants, et vendent moins de pâtisseries.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu