Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des primes de 500 à 1.500 euros pour les soignants, au moins 150 euros pour les foyers modestes

-
Par , France Bleu

Le gouvernement a détaillé les montants des primes qui vont être versées aux soignants des hôpitaux, ainsi qu'aux familles les plus modestes. Les soignants en hôpital recevront de 500 à 1.500 euros de primes, et les familles bénéficiaires du RSA 150 euros par ménage, plus 100 euros par enfant.

Des soignants à l'hôpital Jacques Cartier, à Massy
Des soignants à l'hôpital Jacques Cartier, à Massy © AFP - Yann Castanier/Hans Lucas

Le Premier ministre Edouard Philippe a détaillé, ce mercredi, les primes qui allaient être versées aux soignants qui travaillent dans les hôpitaux ainsi qu'aux familles les plus modestes, en pleine crise du coronavirus. 

De 500 à 1.500 euros pour les soignants de l'hôpital

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé, ce mercredi, le versement d'une prime de 1.500 euros pour tous les personnels des hôpitaux qui gèrent la crise du coronavirus dans les départements les plus touchés, et dans les services qui ont accueilli des patients atteints du coronavirus dans les départements les moins touchés.

Les autres personnels des hôpitaux recevront une prime de 500 euros, a ajouté le chef du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres, précisant que ces primes seront "nettes de tout", c'est-à-dire exemptes de charges et d'impôts.

Le ministre de la santé a également précisé ces annonces.

Les heures supplémentaires effectuées à l'hôpital valorisées 50% en plus 

Le Premier ministre a également indiqué que les heures supplémentaires effectuées à l'hôpital pendant la crise sanitaire seraient valorisées "beaucoup plus fortement qu'habituellement, à hauteur de 50% en plus."

150 euros plus 100 euros par enfant pour les ménages les plus modestes

Le 15 mai prochain, le gouvernement versera une "aide d'urgence" de 150 euros par famille bénéficiaire du RSA ou de l'Allocation de solidarité spécifique (ASS), à laquelle s'ajouteront 100 euros par enfant, a ajouté Edouard Philippe.

Les familles qui ne bénéficient ni du RSA ni de l'ASS, mais qui touchent des aides au logement, percevront de leur côté 100 euros par enfant, a indiqué le chef du gouvernement. Il a précisé que ces aides d'urgence profiteront au total à plus de quatre millions de foyers.

Le versement des primes aux familles automatique

Le versement "sera automatique, sans qu'aucune démarche ne soit nécessaire", a précisé Edouard Philippe. Il a souligné que son gouvernement avait "entendu l'appel des associations de lutte contre la pauvreté".

Cette "aide exceptionnelle de solidarité", qui coûtera près d'un milliard d'euros à l'Etat, vise à répondre aux conséquences de la crise épidémique et du confinement sur les budgets des ménages les plus modestes, a souligné de son côté le ministre de la Santé, Olivier Véran. Avec la fermeture des écoles, les familles qui bénéficient des tarifs sociaux dans les cantines scolaires ont des dépenses supplémentaires, puisqu'elles doivent nourrir leurs enfants à midi, a-t-il observé.

Les aides seront aussi utiles aux "travailleurs précaires qui ont perdu leur emploi juste avant ou pendant la crise, et qui ne bénéficient désormais que des minima sociaux", mais aussi aux "ménages qui ont connu parfois une baisse importante de revenus occasionnels, comme des petits travaux qui leur permettent de boucler leurs fins de mois", a-t-il fait valoir.

Entreprises, ménages, soignants : les aides annoncées par le gouvernement
Entreprises, ménages, soignants : les aides annoncées par le gouvernement © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess