Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : une salariée héraultaise, en télétravail depuis sept mois, témoigne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault

Avec la recrudescence des cas de Covid-19, de nombreuses entreprises ont recours au télétravail. Karine manager dans l'informatique à Montpellier travaille à son domicile à temps plein depuis le mois de mars. Un isolement qui commence à peser. Témoignage.

Télétravail
Télétravail © Radio France - Clémence Fulleda

Le télétravail revient en force. Il s'impose à nouveau dans beaucoup d'entreprises pour stopper la propagation du Covid-19. Dans l'entreprise de Karine au Millénaire à Montpellier, il n'a jamais cessé depuis le confinement. Une mesure dictée par les préconisations gouvernementales mais qui commence à peser. Depuis sept mois, Karine n'a pas remis les pieds au bureau et travaille exclusivement dans sa maison située à quelques dizaines de kilomètres au nord de Montpellier. 

Le télétravail c'est bien, mais...

Pour Karine, le télétravail est la règle depuis plusieurs années, mais elle se rendait tout de même au bureau un jour sur deux. Quand elle a basculé en télétravail à 100 % lors du confinement imposé en mars dernier, au début elle était plutôt contente : "Moins de déplacement, moins de frais, plus de temps pour s'occuper des enfants", se souvient-elle et puis assez vite, c'est devenu compliqué :  

"On se rend compte qu'on a de moins en moins de contacts avec le monde extérieur et que la maison devient le centre du monde. Il y a un sentiment d'isolement qui est accentué par les limites que l'on connaît tous aujourd'hui au niveau des activités sportives fermées par arrêté.."

Karine D. le télétravail c'est bien mais à dose modérée

Une hiérarchie bienveillante 

Quand on passe la journée face à un écran d'ordinateur, il faut se faire violence pour se maquiller, s'habiller. Karine trouve encore la motivation pour faire du sport mais à la maison. "J'avais l'habitude d'aller dans un club de gym à deux pas du boulot et comme je ne vais plus au travail, je ne vais plus au sport non plus" déplore Karine qui apprécie la bienveillance de sa direction. 

Elle reçoit beaucoup de conseils, de petites formations pour gérer au mieux la situation. Aujourd'hui, ce qui l'aiderait a tenir c'est de savoir à quel moment elle pourra retourner au travail, probablement l'année prochaine, redoute-t-elle. 

Sébastien Garnier a rencontré Karine D. a son domicile transformé en bureau

Choix de la station

À venir dansDanssecondess