Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Corrèze : des ramasseurs de pommes espagnols dénoncent leurs conditions d'hébergement

-
Par , France Bleu Limousin

Onze travailleurs espagnols sont venus dans une exploitation de Voutezac pour la récolte des pommes. Mais ils auraient été logés de façon indigne. Ils ont déposé plainte.

Photo illustration. Chaque année les producteurs de pommes du Limousin recrutent entre 3 et 4000 cueilleurs
Photo illustration. Chaque année les producteurs de pommes du Limousin recrutent entre 3 et 4000 cueilleurs © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Brive-la-Gaillarde, France

C'est la CGT de Brive qui a alerté sur cette situation dans un communiqué. Les cueilleurs espagnols se sont tournés vers le syndicat pour lui demander son aide. "Certaines entreprises ont du mal à recruter du personnel, dans ces conditions-là, il ne faut pas s'étonner" dit ce communiqué. Thierry Rousseau, le secrétaire de l'union locale CGT, n'en revient pas des conditions de logement que l'exploitation leur a proposées. Pour dormir ils ont eu droit à une caravane totalement vétuste. Le propriétaire leur aurait précisé "si j'ai un contrôle, vous direz que c'est pas à moi, qu'elle est à vous" précise Thierry Rousseau

Des crottes de rats

Thierry Rousseau poursuit la description : Pour qu'ils puissent avoir un lieu pour se faire à manger, pour faire leur lessive et sécher leur linge "il leur a ouvert une pièce dans un local près d'un poulailler avec des crottes de rats, et pour l'eau c'était un abreuvoir à vaches". Et de plus, affirme toujours Thierry Rousseau il leur a supprimé l'électricité parce qu'il trouvait "qu'ils consommaient beaucoup trop". Et comme les travailleurs espagnols se sont plaints et qu'ils ont contacté le syndicat, le pomiculteur les a aussitôt licenciés, arguant qu'ils ne faisaient pas le travail.

Plaintes à la gendarmerie

C'est alors que sur les conseils du syndicat les cueilleurs espagnols ont déposé plainte auprès de la gendarmerie d'Objat. Nous avons contacté le pomiculteur incriminé. Il n'a pas souhaité commenter ces faits. Au syndicat de la pommes AOP du Limousin pas de commentaires non plus pour l'instant, le temps de connaître vraiment les tenants et aboutissants de cette affaire.

Choix de la station

France Bleu