Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Liquidation judiciaire de Deshors Moulage prononcée à Brive : 47 salariés perdent leur travail

-
Par , , France Bleu Limousin

Le tribunal de commerce de Brive vient, ce mardi, de prononcer la liquidation judiciaire de Deshors Moulage avec une poursuite d’activité de trois mois. 47 salariés vont perdre leur emploi si un repreneur ne se manifeste pas d'ici là. Mais les salariés contre-attaquent en justice.

La liquidation judiciaire de Deshors Moulage, et ses 47 salariés, est prononcée par la justice
La liquidation judiciaire de Deshors Moulage, et ses 47 salariés, est prononcée par la justice - capture d'écran Youtube

C'est une triste nouvelle mais elle était malheureusement attendue par les 47 salariés de Deshors Moulage. Ce mardi, le tribunal de commerce de Brive vient sans surprise de prononcer la liquidation judiciaire de l'entreprise, avec une poursuite d'activité de trois mois. Vendredi dernier, les dirigeants avaient formulé cette exacte demande à la barre du tribunal. Ils avaient mis en avant la situation économique, dans le rouge, et les perspectives, peu florissantes, pour justifier cette demande.

Le délai de trois mois accordé permettra d'honorer les dernières commandes. Il laisse aussi un peu de temps à un éventuel repreneur pour se manifester alors que l'entreprise, en vente depuis avril, aurait intéressé un candidat sans qu'une suite soit donnée à l'heure actuelle. " Une entreprise liquidée est peut-être plus intéressante à reprendre " relève Arnaud Bergeron, élu CGT au CSE, qui a du mal à encaisser le coup.

Aucun document nous a été remis par l'entreprise, rien

Mais les représentants du personnel et les salariés ne savaient rien de la situation précise de leur entreprise. "Nous n'avons été prévenus que deux jours plus tôt d'une audience au tribunal sans en connaître le motif" pointe-t-il. "Nous avions eu vent d'une mise en vente de l'entreprise, et nous pensions qu'il s'agissait d'une procédure pour annoncer un repreneur". La réalité était toute autre pour le fabriquant de moules de pneus, qui ne comptait plus que le finlandais Nokian comme client.

Les salariés engagent une procédure pour délit d'entrave

C'est justement pour dénoncer "la parole bafouée des salariés" que les élus du CSE, réunis ce mardi, viennent à l'unanimité de décider d'entamer une action en justice. "Nous allons saisir le tribunal en référé pour le motif de délit d'entrave caractérisé" indique Arnaud Bergeron à France Bleu Limousin. "Aucun document nous a été remis par l'entreprise, rien. Nous n'avons même pas eu l'occasion de nous retourner pour étudier la situation et vérifier la véracité des documents fournis au juge. En CSE, il ne nous a jamais été dit quoi que ce soit. Encore moins qu'il était question d'une cessation de paiement".

On ne peut parler de dialogue social quand on cache des choses aux salariés

C'est donc "pour faire respecter les prérogatives et les droits du CSE et des salariés" que cette procédure vient d'être décidée. "Ça ne changera peut-être rien à la situation de Deshors Moulage" poursuit le représentant du personnel, "mais il faut savoir que le groupe AD Industries possède aussi l'entité Deshors ADI à Brive" dont la situation semble aussi délicate selon lui. "Il faut éviter qu'une telle chose se reproduise" martèle Arnaud Bergeron. "Ce ne sont pas des méthodes. On ne peut parler de dialogue social quand on cache des choses aux salariés". Contactée ce mardi, la direction des ressources humaines de Deshors Moulage n'a pas répondu à notre sollicitation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess