Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Corse : de la mobilisation agricole à une mobilisation populaire

-
Par , , France Bleu RCFM

Les agriculteurs corses en appellent à la population insulaire ! Les chambres d'agricultures, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs appellent à manifester samedi 9 novembre à 15h à Ajaccio.

Joseph Colombani
Joseph Colombani © Radio France - RCFM

Corse - France

Quand le monde agricole insulaire en appelle au soutien de la société civile. 

La profession invite la population dans son ensemble à participer, samedi 9 novembre, à une grande manifestation pacifique à Ajaccio. Le point de départ a été fixé à la gare. Le cortège prendra ensuite la direction de la préfecture.

Au lendemain d’une réunion parisienne qui n’aura pas permis de véritables avancées dans le dossier des aides de la PAC, les agriculteurs n’abdiquent pas. Et forts d’un soutien populaire qu’ils espèrent important, ils entendent dénoncer le changement des règles en cours de route en matière de critères d'attribution des aides européennes liées aux déclarations de surfaces.

« On avait déjà remarqué la solidarité de l’ensemble des élus de l’île lors du récent déplacement à Paris, aujourd’hui on en appelle à l’ensemble de la population » indique Joseph Colombani. « Nous appelons l’ensemble de la société corse à soutenir un modèle d’agriculture qui nous est cher, il s’agir du pastoralisme. Nous sommes face à une injustice. Et le mot d’ordre est que l’on ne change pas les règles du jeu en cours de route » précise le président de la chambre d’agriculture de Haute-Corse. « Le ministre de l’agriculteur est capable de négocier en Chine certains points précis. Il pourrait tenter de négocier de nouveaux critères de contrôle avec l’union européenne » conclut Joseph Colombani qui donne donc rendez-vous, samedi, à 15h, à Ajaccio.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu