Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corse : destination confiance ?

-
Par , , France Bleu RCFM

Spots télé, promos dans la presse spécialisée, réseaux sociaux, l'agence du tourisme de la Corse a lancé sa campagne de communication pour l'été 2020 alors que les premiers frémissements se font sentir côté réservations.

« Corse, destination confiance », l'agence du tourisme de la Corse a lancé sa campagne de communication pour l'été 2020
« Corse, destination confiance », l'agence du tourisme de la Corse a lancé sa campagne de communication pour l'été 2020 - DR/

« Corse, destination confiance », cette première campagne de promotion de l’île ira dans un premier temps jusqu'au 23 juin, puis une nouvelle prendra le relais dès juillet. Une campagne d’après crise du Covid19 avec un seul objectif : rassurer les voyageurs. Coût de l'opération : près de 4 millions d'euros, mais le jeu en vaut la chandelle, les professionnels du tourisme jouent pour beaucoup leur survie sur cette saison 2020.

« Corse, destination confiance », la campagne de communication de l'ATC veut rassurer les voyageurs
« Corse, destination confiance », la campagne de communication de l'ATC veut rassurer les voyageurs - DR/

« La Corse est devenue notre destination la plus vendue en France »

Dans ce contexte, Frédéric Pilloud, directeur numérique de la plate-forme « MisterFly », spécialisée dans la vente en ligne de billets d'avion et de séjours hôteliers, est l’invité de la rédaction ce mardi. Avec Patrick Vinciguerra, il évoque les atouts mais aussi les faiblesses de la destination Corse.

Les Français cherchent à fuir les villes pour partir sur des destinations où ils vont pouvoir mettre en place la distanciation sociale et ils pensent à la Corse en premier », Frédéric Pilloud, directeur numérique de la plate-forme « MisterFly »
Les Français cherchent à fuir les villes pour partir sur des destinations où ils vont pouvoir mettre en place la distanciation sociale et ils pensent à la Corse en premier », Frédéric Pilloud, directeur numérique de la plate-forme « MisterFly » - DR/

Frédéric Pilloud, directeur numérique de la plate-forme « MisterFly »

PV / La Corse, une valeur refuge ? 

FP : « Depuis début juin on commence à avoir des signaux d’une reprise. On n’avait jamais vu ça, la Corse est devenue notre destination la plus vendue en France, un billet sur quatre que nous vendons est à destination de la Corse, elle bat même Paris c’est très impressionnant. Les Français cherchent à fuir les villes pour partir sur des destinations où ils vont pouvoir mettre en place la distanciation sociale et ils pensent à la Corse en premier. »

PV / Une reprise relative 

FP : « _Notre reprise tourne autour de 30%_, on est en phase de reprise, la Corse gagne des parts de marché mais la reprise n’en est qu’à ses débuts. Cette année on va assister massivement à des réservations de dernière minute, là on a les prémisses mais tout va se jouer sur la dernière minute. » 

PV / Les effets de la polémique (green pass, motif de déplacement) ? 

FP : « _On a vu ça de loin, les Français aussi, c’est un débat intra corse_, on ne voit pas d’impact de ce débat. La reprise date du 26 mai et des annonces globales du gouvernement, et cela n’a pas empêché les Français d’acheter. »

PV / Principal handicap : le prix du billet ?

FP : « Alors que sur la plupart des autres destinations on assiste à des baisses de prix entre 10 et 30%, les ventes qu’on fait sur la Corse sont en progression en terme de prix moyen, 265 euros pour un aller-retour alors que l’année dernière à la même époque il était aux alentours de 235 euros, cela fait entre _12 et 13% de hausse du prix_. Il n’y a pas grand-chose de logique à ça, sachant que le cours du pétrole est aujourd’hui très bas…Avec l’ouverture de la Corse et l’augmentation des ventes on pense que les prix devraient être amenés à baisser mais cela dépend des compagnies aériennes. Les low cost (pour l’instant très discrètes) vont ouvrir beaucoup de sièges à des prix d’appel attractifs. » 

PV / Le bon timing pour une campagne de promotion ? 

FP : « C’est le moment parfait par rapport aux tendances qu’on a, on a clairement un amorçage pour la Corse et le fait que cela soit soutenu par une campagne institutionnelle à ce moment-là c’est clé. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess