Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme : la Corse n'aurait-elle plus la cote ?

-
Par , France Bleu RCFM

Si la saison 2019 n'avait pas été un bon cru (près de 100 000 nuitées de moins), 2020 risque d'être bien pire. Selon une étude réalisée par QAPA, une plateforme de recrutement par intérim, la destination corse n'arrive qu'en huitième position comme lieu de vacances choisi cet été par les Français.

Les plages corses retrouveront-elles cet été leur affluence habituelle ?
Les plages corses retrouveront-elles cet été leur affluence habituelle ? © Maxppp - Maxppp

Toujours pas de frémissement pour l'heure au niveau des réservations, les professionnels du tourisme redoutent un cataclysme.  Conséquence de la crise sanitaire, Il n'y a quasiment pas eu d'avant-saison (près de 800 millions d'euros déjà perdus depuis mars selon l'Agence du tourisme de la Corse), et l'été ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices. Selon une enquête menée par la plateforme de recrutement par intérim QAPA, enquête réalisée du 20 au 25 mai auprès de 4,5 millions de personnes, la Corse n'arrive, avec 4 %, qu'en huitième position des destinations choisies par les Français qui ont décidé de rester en France durant ces vacances. Loin derrière la Bretagne (22%),  l'Occitanie (16 %), l'Auvergne-Rhône-Alpes (12%) et  la région PACA (11%).  "Trop d'incertitudes autour de la destination corse demeurent", explique Stéphanie Delestre, la président de QAPA : les transports bien sûr et leur coût alors que le pouvoir d'achat de beaucoup a souffert de la crise, mais aussi, dit-elle, la peur d'être testé positif avant de partir et l'obligation de tout annuler au dernier moment, sans garantie de remboursement.

Sophie Delestre, présidente de QAPA

Stéphanie Delestre qui ajoute que Qapa, la plateforme de recrutement par interim qu'elle dirige, ne reçoit pour l'heure quasiment pas de demande d'embauche venant de la Corse. Les professionnels du tourisme sont visiblement inquiets... et toujours dans l'expectative.

Sophie Delestre, présidente de la plateforme QAPA

Choix de la station

À venir dansDanssecondess