Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Corse : Le « non » à une aberration économique ?

lundi 23 juillet 2018 à 8:22 Par Patrick Rossi, Hélène Battini et Olivier Castel, France Bleu RCFM

Nouvelle mobilisation contre le projet d’un nouveau centre commercial à Lucciana. Alors que la commission départementale d’aménagement commercial doit se réunir mardi 24 juillet, les opposants à ce projet de la société Fanti promotions se sont manifestés.

Le projet de centre commercial de Lucciana vivement décrié
Le projet de centre commercial de Lucciana vivement décrié -

Lucciana, France

Le dossier de grande surface à Lucciana sera présenté mardi 24 juilet devant la Commission Départementale d'Aménagement Commercial (CDAC(. En mai dernier, un collectif de citoyens avait été créé pour dire « non » à ce projet de création d’un vaste complexe commercial à la sortie sud de la commune. Ce collectif s’est de nouveau réuni ces dernières heures. Il a notamment présenté un rapport que ses membres se sont-je cite- procurés "de manière fortuite". Il s'agit d'un rapport réalisé par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) qui émet un avis négatif quant au projet. Il y est indiqué que celui-ci est déposé pour 43 415 m² dont 27 000 m² de surface commerciale et qu’il est à ce titre soumis à enquête publique et étude d'impact. Selon l’argumentaire des services de l’Etat, le projet est, en outre, situé sur une surface agricole classée en Espace Stratégique Agricole (ESA) au titre du PADDUC, et fait l'objet d'une déclaration agricole. Il est par ailleurs jugé totalement incompatible avec le dispositif "Action Coeur de Ville" auquel Bastia vient de souscrire. « U cullettivu per a maestria di u nostru sviluppu » attend de la CDAC (composée de représentants de la Ville de Bastia, de la Collectivité de Corse, de la Ville de Lucciana ou encore de la Communauté de Communes Marana-Golo) un refus unanime d'autorisation commerciale du projet et appelle à un grand rassemblement populaire devant la Préfecture de Haute-Corse, mardi 24 juillet à 9h30.

Le maire de Bastia votera contre

Le maire de Bastia se prononce contre le projet de grande surface à la sortie sud de Lucciana. Pierre Savelli siège en effet à la CDAC (commission départementale de l'aménagement commercial) qui doit se réunit demain avec à l'ordre du jour ce projet, porté par la société Fanti Promotions, projet de 43.000 m² dont 27.000 de surfaces commerciales. Le maire de Bastia explque que le projet ne lui semble pas s'inscrire dans les valeurs qu'il prône.

Le STC se joint à la grogne

Le syndicat nationaliste a tiré à son tour la sonnette d'alarme, ce lundi. Adhérant au collectif "Pè a maestria di u nostru sviluppu", le STC s'inquiète pour l'emploi local et dénonce une "hérésie économique".

Nous n'avons pas besoin de projet de ce type-là. Les projets pharaoniques qui ont été mis en place sur la région ajaccienne sont dangereux, y compris pour les structures existantes, concernant l'emploi. Dans les mois qui viennent, il y aura une division des ventes sur l'ensemble des hypermarchés, et on verra que chaque hypermarché perdra, y compris en chiffre d'affaire. Et souvent, les employeurs ont des positions simples à mettre en oeuvre : d'abord on rogne sur les acquis sociaux, et ensuite on diminue les emplois. Jean Brignole, secrétaire général du STC. 

Jean Brignole, secrétaire général du STC