Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Corse : qui exploitera les eaux d’Orezza en septembre ?

vendredi 8 juin 2018 à 8:34 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

La convention pour l’exploitation des eaux d’Orezza arrivera à échéance le 23 août 2018. Plusieurs candidats seraient en lice, dont Marie Laurence Mora, à la tête de cette eau de Castagniccia depuis 18 ans.

Marie Laurence Mora : « Je suis déterminée à gagner »
Marie Laurence Mora : « Je suis déterminée à gagner » © Radio France - Patrick Rossi

Corse, France

L’avenir des eaux d’Orezza revient sur le devant de la scène. La source, passée des mains du conseil départemental de la Haute-Corse à celles de la collectivité de Corse au 1er janvier 2018, doit renouveler la convention pour son exploitant. Plusieurs candidats seraient sur la ligne de départ. En premier lieu, Marie-Laurence Mora, à la tête des eaux d’Orezza depuis 18 ans qui assure qu’elle sera candidate. Une candidature avec un projet axé sur « la continuité de ce qui a été fait depuis près de 20 ans, en partant de rien, pas même une bouteille, pour atteindre aujourd’hui les 18 millions d’étiquettes ». 

Des bouteilles qui ont emmené les eaux d’Orezza très loin à l’international, jusqu’en Chine. 

L’international c’est bien, mais quelles sont les retombées en Corse ? La dirigeante de « l’acqua acitosa » ne se défile pas face aux interrogations et critiques. Marie Laurence Mora assure que sa porte est ouverte et qu’elle sera en mesure de répondre à qui le souhaite. Mais elle considère aussi que les critiques sont aussi le fruit d’une certaine jalousie : « quand on a la chance et le bonheur de réussir, beaucoup de personnes vous envient. Et plutôt que de vous encenser, elles vont vous critiquer. C'est une manière de dire qu'ils sont là et qu'ils veillent à ce que nous faisons. Ce qui n'est pas mauvais. Il y a toujours un message derrière les critiques »

« Je suis déterminée à gagner »

Marie Laurence Mora annonce clairement aujourd’hui sa candidature pour poursuivre l’exploitation des eaux d’Orezza. « C'est mon projet de vie ». Elle veut donc s’inscrire dans la continuité : « c'est le respect vis à vis des gens qui nous ont fait confiance, en France ou à l'international ». Marie Laurence Mora entend donc poursuivre ce qu’elle a initié 18 ans plus tôt avec son mari. 

L'interview de Marie-Laurence Mora en intégralité.