Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corse : qui sont les propriétaires des nombreuses résidences secondaires de l'île ?

-
Par , , France Bleu RCFM

Selon une étude de l’INSEE, 30% des résidences corses sont secondaires, et près de la moitié de leurs propriétaires sont continentaux. Une étude, basée sur des données fiscales, qui précise les caractéristiques de ces biens notamment leur attrait pour le littoral.

Plus d’une résidence secondaire sur deux est située à moins de 2 km de la côte insulaire
Plus d’une résidence secondaire sur deux est située à moins de 2 km de la côte insulaire © Maxppp - maxppp

72 000 résidences en Corse sont des résidences secondaires : c’est l’annonce faite par l’Institut de la Statistique, l’INSEE,  dans sa dernière note de conjoncture de ce mois de novembre. Le chiffre est élevé, c’est près de 30% du parc total de logements insulaires, 28,8 % exactement, et c’est 3 fois plus que ce que l’on retrouve en moyenne dans les autres régions françaises. Au classement du taux des résidences secondaires la Corse arrive d’ailleurs en deuxième position, juste derrière les Hautes-Alpes. 

Quelles caractéristiques ?

Des chiffres affinés qui s’appuient sur une nouvelle source d’information baptisée « Fideli », une source fiscale qui permet de géo localiser les résidences secondaires. Celle-ci nous apprend, par la voix d’Arnaud Huyssen, Chef de projet à l’INSEE, que seulement 24 500 de ces logements (37%) appartiennent à des résidents corses, et qu’ils se situent en majorité dans l’intérieur : « On n’a pas la donnée pour savoir si cette résidence secondaire provient d’un héritage ou d’un achat plus récent. Ce qu’on peut voir c’est qu’effectivement les résidences des insulaires se situent principalement à l’intérieur des terres et sont plus anciennes, alors que celles des continentaux et étrangers sont plus récentes et sur le littoral. »

Arnaud Huyssen, Chef de projet à l’INSEE

« Un propriétaire sur deux est continental »  

La grande majorité des propriétaires de résidences secondaires habitent sur le continent, 36 500, soit un sur deux, un certain nombre pourrait être des corses de la Diaspora mais difficile de le déterminer : « La plupart des propriétaires d’une résidence secondaire en Corse résident plutôt dans les Bouches du Rhône ou à Paris mais on ne peut pas en savoir plus, dire si ce sont des natifs de Corse ou pas. » 5 300 résidences secondaires répertoriées dans l’île appartiennent à des étrangers en Corse, c’est 8%, dont la moitié est d’origine italienne.

Arnaud Huyssen, Chef de projet à l’INSEE

Le succès littoral

Dans cette étude réalisée fin 2017, la Corse se retrouve au même niveau que la Savoie, région montagneuse comme elle, mais son côté insulaire en fait la première région littorale de France pour ce qui est du taux de résidences secondaires : « Les résidences secondaires comme principales sont attirées vers le littoral (plus d’une résidence secondaire sur deux est située à moins de 2 km de la côte) mais leur particularité est qu’elles sont encore davantage attirées par la proximité de la côte, puisque 34% d’entre elles se situent à moins de 500 mètres du rivage contre 28% pour les principales. Il y a en particulier quelques EPCI tels que Sud-Corse, Calvi-Balagne et Pieve d’Ornano qui sont des EPCI touristiques très attractifs. »

Arnaud Huyssen, Chef de projet à l’INSEE

Nombre de résidences secondaires par EPCI
Nombre de résidences secondaires par EPCI - INSEE
Choix de la station

À venir dansDanssecondess