Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corse : un 31 sous contrôle

-
Par , , France Bleu RCFM

Confinement, masques et gestes barrières plutôt que boites, DJ et cotillons : ce 31 décembre 2020 ne ressemblera à aucun autre. La Covid-19 est passée par là remplaçant le couvre-chef par un couvre-feu !

Le réveillon du jour de l'An en petit comité et chez soi
Le réveillon du jour de l'An en petit comité et chez soi © Maxppp - David Becus

Il faudra faire avec pour cette soirée de réveillon un peu spéciale avec d’une part l’interdiction de se déplacer entre 20 heures et 6 heures et de l’autre la recommandation martelée par le gouvernement de n’être pas plus de 6 autour de la table pour éviter une explosion des nouveaux cas de Covid. Autrement dit, réveillon de la Saint-Sylvestre en mode minimal. 

340 policiers et gendarmes en service

Si vous comptez donc rejoindre des amis ou de la famille pour ce  soir du nouvel an, il faudra le faire avant 20 heures. D’importantes forces de l'ordre seront mobilisées et les contrôles nombreux ont annoncé les préfectures d’Ajaccio et de Bastia. 340 gendarmes et policiers seront sur le pont au travers de points fixes et mobiles. Des contrôles sur les routes pour vérifier les attestations en cas de non-respect du couvre-feu et des interventions si des évènements de type fêtes clandestines sont constatés. Il est rappelé que les infractions aux mesures sanitaires sont passibles de 135€ d’amende et que tout évènement sur la voie publique ou dans un établissement recevant du public reste interdit.

Policiers et gendarmes sur le pont
Policiers et gendarmes sur le pont © Maxppp - Josselin Clair

Plus de 46.000 passagers contrôlés

Dans les ports et aéroports de l’île, c’est un autre type de contrôle qui est effectué, celui des tests Covid pour tous les passagers arrivant sur le territoire insulaire. Des contrôles en vigueur depuis le 19 décembre et jusqu'au 8 janvier. Tous les passagers débarquant dans les 5 ports et les 4 aéroports de Corse doivent avoir fait un test PCR ou antigénique dans les 72h avant le départ. Et en règle générale l’obligation est respectée selon les chiffres rendus publics par la Préfecture de Région. A ce jour, 46 369 personnes ont été contrôlées sur 68 navires et 290 vols, seuls 32 ont été verbalisées et 536 tests réalisés sur place. Une mesure censée protéger la Corse de toute aggravation sanitaire sur une période très sensible où près de 50.000 personnes reviennent sur l’île depuis le continent afin d’y passer les fêtes en famille. 

Hospitalisations en baisse

Service Covid de l'hôpital de Bastia
Service Covid de l'hôpital de Bastia © Maxppp - Jonathan Mari

49 nouveaux cas ont été recensés sur l’île selon le dernier bilan de l'ARS publié ce mercredi, 18 en corse du sud et 31 en haute corse où la positivité aussi augmente, elle est désormais de 0.9% contre 0.6 en corse du sud. La Haute-Corse accuse également une hausse du taux d'incidence qui est passé au-delà du seuil d'alerte de 50 cas pour 100 000 habitants, selon le bilan hebdomadaire de Santé Publique France. Le taux régional reste cependant à 42, soit un chiffre en dessous du seuil d'alerte. En parallèle, la baisse des hospitalisations tous services confondus se poursuit. 15 personnes étaient hospitalisées ce mercredi, soit une de moins que la veille, dont 3 en services de réanimation et soins intensifs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess