Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Corse : un panier type de 130 produits pour faire baisser les prix

-
Par , , France Bleu RCFM

Les grandes surfaces insulaires pourraient proposer un panier type de 130 produits pour faire baisser les prix de l’alimentaire en Corse. L’expérience n’est en rien innovante. Elle a été éprouvée Outre-mer.

Un panier type de 130 produits pour faire baisser les prix
Un panier type de 130 produits pour faire baisser les prix © Maxppp -

Corse, France

Comment faire baisser dans l'île le prix du carburant et le prix des produits de première nécessité ?
A l’occasion de la première réunion en 2019 de la chambre des territoires, Gilles Simeoni a fait deux propositions, fruits du travail des ateliers mis en place dans le cadre de la conférence sociale. 

Concernant le carburant, le différentiel  avec le continent, si l'on ne tient pas compte des grandes surfaces, serait de 3 à 4 centimes plus cher en Corse. Le président de l'Exécutif propose donc d'actionner le levier fiscal  (baisse de la TVA comme dans les TOM et suppression de la TGAP, taxe générale sur les activités polluantes) pour faire baisser les prix. Tout en maintenant le maillage de stations dont l'île, dit-il, a besoin. 

Pour ce qui est des produits alimentaires, vendus en grande surface, la proposition vient là aussi de l'Outre-Mer. Il s’agit de créer un panier type de 130 produits : « Nous sommes arrivés à une avancée très significative. L’idée d’un bouclier prix-produit existe déjà par exemple à la Réunion. L’idée est donc d’avoir 120 ou 130 références, et de garantir qu’elles seront dans la fourchette la plus basse de la moyenne française, ce qui permettra de diminuer de façon très significative leurs prix pour le consommateur. L’idée c’est de sanctuariser un périmètre de produits de qualité. _Leclerc, Casino et Auchan ont déjà adhéré à ce principe_. Cela permettra à tous les consommateurs d’accéder à des produits de première nécessité, de qualité, dans des conditions tarifaires très avantageuses. » 

Gilles Simeoni : "L’idée c’est de sanctuariser un périmètre de produits de qualité"

Ces propositions seront soumises à la fin du mois à l'assemblée de Corse.

Choix de la station

France Bleu